Sénégal : la filière arachide a absorbé la moitié des dépenses agricoles publiques, entre 2010 et 2015

18 avril 2018

De 2010 à 2015, le gouvernement sénégalais a consacré, en moyenne, 12,6 milliards FCFA à la filière arachide, soit 50% des investissements publics agricoles sur cette période. C’est ce que révèle la Banque mondiale (BM), dans son rapport sur la mise à jour de l’économie du pays.

Selon l’institution, cette enveloppe représente le double du montant dédié au riz et le sextuple de celui alloué aux produits halieutiques. Elle a été principalement répartie sous forme de subventions aux prix des semences (46%), des engrais (13%) et de soutien aux huiliers (30%).

Si ce soutien accru a permis de booster d’une manière globale les performances de la filière, l’intervention étatique ne manque pas d’insuffisances.

En effet, indique la BM, en plus de s’avérer inefficace, la subvention des prix, par le biais de la SONACOS, a conduit à une distorsion de la compétition sur le marché et plombé la marche du sous-secteur vers la modernisation.

En lieu et place de cet accompagnement financier, l’organisation préconise une redirection des investissements vers des facteurs d’amélioration de la productivité, comme la recherche et le développement, les techniques d’irrigation avancées ainsi que les technologies de résilience face aux changements climatiques.

Au Sénégal, la filière arachide emploie 2/3 de la population rurale et joue un rôle important dans la sécurité alimentaire, de par sa forte consommation au niveau local (1/3 de la production totale).
(source agence ecofin)

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com