68% des fonds philanthropiques privés alloués à l’agriculture, le sont par la Fondation B&M Gates

29 mars 2018

Les apports des fondations philanthropiques sont encore relativement modestes au regard des montants de l’aide publique au développement (APD) ou encore des envois de fonds par les migrants. Ils ne sont pour autant pas négligeables, en particulier dans le secteur de la santé, objet d’une forte concentration.

La première enquête réalisée par l’OCDE auprès de 143 fondations, en collaboration avec le Réseau mondial des fondations oeuvrant pour le développement (netFWD), La Philanthropie privée au service du développement (link is external)révèle que les fondations privées ont consacré $23,9 milliards au développement sur la période 2013-15, ce qui représente 5% du volume de l’APD.

Quelles sont les caractéristiques des apports de ces fondations ? Premièrement, remarque l’OCDE, l’aide est fortement concentrée sur une vingtaine de fondation (81% des apports) et en particulier sur la Fondation Bill & Melinda Gates, premier donateur avec un apport représentant 49 % du soutien total au développement. La prééminence de cette fondation conduit à la deuxième caractéristique : près de trois-quarts des financements proviennent de fondations basées aux Etats-Unis. Puis se placent le Royaume-Uni (7%), les Pays-Bas (5%), la Suisse (2%), le Canada (2%) et les Emirats arabes unis (2%). Troisièmement, et contrairement à l’APD, les apports philanthropiques sont majoritairement destinés aux pays à revenus intermédiaires (68%), seulement 28% sont orientés vers les pays les moins avancés. Arrivent en tête des bénéficiaires des fonds des fondations, l’Inde (7% du total), le Nigeria, le Mexique, la Chine et l’Afrique du Sud.

L’agriculture, troisième secteur de concentration des fondations

L’agriculture est le troisième secteur de concentration des fondations avec $1,9 milliard sur 2013-2015, soit 8% de la totalité des fonds alloués. Elle se situe toutefois loin derrière la santé ($12,6 milliards) et dans une moindre mesure l’éducation ($2,1 milliards). Près de la moitié des fonds alloués à l’agriculture vise le développement de l’agriculture via l’eau, les intrants, les productions et l’agro-industrie, puis figurent la recherche (19%) et les services (11%) comme le contrôle des maladies, les services financiers, les services vétérinaires, les coopératives, etc.

Comme pour le secteur de la santé, la fondation Bill & Melinda Gates est le principal pourvoyeur du secteur agricole avec une part de 68% de la totalité des fonds philanthropiques accordés, soit près de $1,3 milliard. Arrive en seconde position, une autre fondation américaine, H.G. Buffett Foundation ($126 millions), puis la fondation indienne Tata Trust ($78,3 millions). Les deux premières fondations européennes sont Ikea Foundation ($68,3 millions) et Gatsby Foundation ($31,9 millions). Les fondations non américaines ne représentent que 18% des fonds alloués.

Le continent africain est le principal récipiendaire des fonds en faveur du développement de l’agriculture (69%), et plus particulièrement l’Ethiopie (8%), la Tanzanie (8%), le Nigeria (6%), l’Ouganda (5%) et le Rwanda (5%).

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com