Grève des agents de l’Anader: Le Directeur général apporte des clarifications

26 mars 2018

Le premier responsable de l’Agence nationale d’appui au développement rural (Anader) est sorti, jeudi, de sa réserve pour faire un point sur la situation qui prévaut dans son entreprise.

Le directeur général de l’Agence nationale d’appui au développement rural (Anader), Sidiki Cissé, a donné une conférence de presse jeudi, au siège de l’institution, à Abidjan. Une occasion ayant permis d’avoir davantage de clarifications sur le mouvement de grève de trois jours lancé par le Mouvement pour la défense des droits des agents de l’Anader de Côte d’Ivoire (Moddaaci), l’un des quatre syndicats de travailleurs.

Relativement à la revalorisation salariale mais également de l’indemnité de logement qui constituent le point d’achoppement entre la direction générale et les grévistes, Sidiki Cissé a indiqué que l’augmentation d’environ 50 % des salaires exigé ne saurait se faire avec la situation actuelle de l’entreprise.

Le directeur général de l’Anader s’est toutefois dit disposé à aller au-delà des 13% d’augmentation appliqués en 2015à la rémunération de ses collaborateurs, nettement plus élevé que les 8% décidé par la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci).

Cette augmentation a atteint 18 % au niveau des agents de base, selon lui. Il a aussi relevé le rehaussement d’un sursalaire de 5 500 FCfa à tous les salariés de la catégorie E et la révision à la hausse de 5 000 FCfa des primes de logements des travailleurs des catégories E1 et R2.

Sur ce point, Sidiki Cissé a jugé irréalisable, dans la conjoncture actuelle, la revendication des grévistes visant la revalorisation des indemnités de logement des catégories E1-E4 de 20 000 FCfa à 50 000 FCfa et des catégories R1-R2 de 25 000 FCfa à 60 000 FCfa. Lire la suite sur Fraternité Matin

Comments

comments

Translate »
Newsletter Powered By : XYZScripts.com