Grève à l’ANADER: le DG Sidiki Cissé appelle ses collaborateurs à reprendre le travail « sans délai »

23 mars 2018

Abidjan, 22 mars (AIP)-Le directeur général de l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER), Dr Sidiki Cissé, a appelé, jeudi à Abidjan, les agents de l’entreprise en grève depuis mardi pour revendiquer de meilleures conditions de vie, à reprendre le travail « sans délai’, afin de ‘’rester dans la légalité’’.

«Je ne veux pas arriver à des sanctions. J’invite tous les agents à reprendre le travail afin de rester dans la légalité », a déclaré Dr Cissé, dénonçant la survenue de cet arrêt de travail au moment ou les deux parties sont en pourparlers.

Depuis mardi, les agents membres du Mouvement pour la défense des droits des agents de l’ANADER de Côte d’Ivoire (MODDAA-CI) ont entamé une grève. Ils revendiquent, entre autres, le déblocage des avancements de salaire de 1998-2018, l’augmentation des indemnités de logement des catégories E1et R2 (de 20 000f à 50 000f pour les catégories E1-E4 et de 25 000f à 60 000f pour les catégories R1-R2).

Ils réclament aussi l’arrêt de préfinancement des programmes et projets par les travailleurs, l’apurement des stocks d’arriérés des frais d’entretien des motos, de missions et de déménagements de 2008 à 2018, ainsi que de la paye en une seule fois des droits des retraités.

Selon le DG de l’ANADER, lors de la dernière rencontre de conciliation avec la direction de l’inspection du travail, avant la grève le 19 mars, sur les six points de revendications, quatre ont trouvé des réponses et les deux autres faisaient l’objet de discussions.

Il s’agit, selon Dr Cissé Sidiki de celles relatives à la revalorisation salariale et à l’indemnité de logement. «Ce sont les deux points qui n’ont pu faire objet d’accord et pour lesquels, le MODDAA-CI a refusé de lever le mot d’ordre de grève», a-t-il clarifié.

S’agissant précisément de la revalorisation salariale, il a précisé que les grévistes ont souhaité le déblocage des salaires comme ceux de la fonction publique. A ce sujet, le DG précise que « cette résolution n’a pas de force contraignante au point de constituer un droit acquis pour les travailleurs car n’ayant pas été entérinée par la direction générale ».

Néanmoins, il dit ne pas être opposé à la revendication qui sera étudié lorsque la situation financière sera favorable.

Au niveau de la revalorisation de l’indemnité de logement, la direction de l’entreprise indique que l’état de la trésorerie ne lui permet pas de précéder à une éventuelle augmentation de l’indemnité de logement.

Principal structure en charge du conseil et de la vulgarisation agricoles en Côte d’Ivoire, l’ANADER a pour mission de «contribuer à l’amélioration des conditions de vie du monde rural par la professionnalisation des exploitants et des organisations professionnelles agricoles, en concevant et en mettant en œuvre des outils et approches appropriés, des programmes adaptés pour assurer un développement durable et maîtrisé». Elle compte à ce jour un effectif de 2300 agents, indique-t-on.

(AIP)

bsp/tm

Comments

comments

Translate »
Newsletter Powered By : XYZScripts.com