SIA 2018: Le Conseil du café-cacao présente les opportunités d’investissement dans ces filières

26 février 2018

Paris (France) – Présent pour la 5ème fois au Salon international de l’agriculture de Paris (SIA), le Conseil du café-cacao compte présenter cette année, les opportunités d’investissement dans le secteur.

Interrogé par l’AIP samedi, au premier jour du SIA 2018, le chef du service Communication, relations publiques et promotion, Mme Dagnogo Mariam Coulibaly, a souligné que l’organe de régulation, de développement et de stabilisation de la filière café-cacao va marquer sa présence par des conférences et ateliers notamment lors de la Journée qui lui est consacrée le 27 février.

Dans ce cadre, une conférence sera dite par Dr Atta Brou Noël, directeur de la prospective et de l’industrialisation, sur les opportunités d’investissement dans le secteur café-cacao, a souligné Mme Dagnogo.

Quant aux ateliers, ils seront animés par des chocolatiers et des techniciens du Conseil café-cacao à l’intention d’une centaine d’enfants de la diaspora ivoirienne et d’écoles françaises, pour leur permettre de s’approprier la fierté nationale ivoirienne qui est le cacao, d’apprendre « la route du cacao jusqu’à la tablette » de chocolat.

Aspect théorique, des techniciens du Conseil café-cacao leur enseigneront le processus de la pépinière à la cabosse. Côté pratique, des chocolatiers montreront aux enfants les étapes, de la cabosse de cacao à la production de la tablette de chocolat.

Ce, en plus de la dégustation gratuite de tout ce qui est breuvage de café et de chocolat offerte chaque jour sur le stand du Conseil du café-cacao. Ce qui récolte un « avis favorable » des visiteurs qui sont impressionnés par le cacao et émerveillés par tout ce qui est produit dérivé.

En outre, des opérateurs du secteur feront aussi de la vente de produits (chocolat, breuvage de chocolat en poudre et café moulu), a souligné le chef du service Communication.

Le Conseil du café-cacao espère sortir du SIA 2018 avec des partenariats, notamment à travers des coopératives, pour être directement en liaison avec ceux qui sont intéressés par l’exportation du cacao ou par les produits finis également, a conclu Mme Dagnogo.

Comments

comments

Translate »
Newsletter Powered By : XYZScripts.com