Régulation des filières hévéa et palmier à huile en Côte d’Ivoire

6 février 2018

6 Fév. (Commodafrica.com) – A l’instar du Conseil café cacao (CCC) ou du Conseil coton anacarde (CCA), les filières hévéa et palmier à huile vont bénéficier d’un organe dédié chargé de la régulation, du contrôle et du suivi de leurs activités. Mamadou Sangafowa Coulibaly, ministre de l’Agriculture et du développement rural, l’a annoncé lors de la présentation de ses vœux vendredi dernier : « D’ici à trois mois,  il sera créé un organe de régulation du palmier à huile et de l’hévéa. Nous attendons que les organisations professionnelles désignent leurs représentants pour siéger au sein des conseils d’administration afin que les réformes opérées deviennent opérationnelles».

La création d’un organe de régulation a été prise dans le cadre de la réforme des filières hévéa et palmier à huile adoptée en Conseil des ministres en juillet 2016. Quant au projet de loi instituant l’organe, il a été adopté en décembre 2016. « Ce projet de loi vise à améliorer la gouvernance, la productivité et la compétitivité de ces filières, afin de permettre à tous les acteurs du secteur et particulièrement aux producteurs, de tirer un meilleur profit de leurs activités » indique le communiqué du conseil des ministres.

En marge de la cérémonie, le ministre s’est également exprimé sur la contrebande des fèves de cacao mais aussi d’anacardes entre la Côte d’Ivoire et le Ghana et sur l’accord de partenariat signé entre les deux chefs d’Etat pour harmoniser leur politique de commercialisation. « Quand nous aurons désormais une politique harmonisée, nous aurons des prix aux producteurs qui vont s’avoisiner et ce phénomène (ndrl de flux de entre les deux pays) va prendre fin» a-t-il indiqué.

Comments

comments

Translate »
Newsletter Powered By : XYZScripts.com