Déjeuner de presse avec Dr Sidiki CISSE autour de la contribution de l’ANADER aux enjeux et défis de l’agriculture ivoirienne

1 février 2018

01 Fév. (agrici.net) – Pour entretenir de bons liens avec la presse, et entamer une année 2018 plus proche d’eux, l’Anader a invité l’ensemble de ces partenaires presse à partager un déjeuner, ce jeudi 01 Février 2018 au Maquis Duval, à Cocody.

En effet, l’Anader est une société créée par l’Etat ivoirien en 1993 avec pour objectif de fournir des services de conseil agricole aux acteurs des filières agro-sylvo-pastorales. Depuis sa création elle se présente comme un outil à la disposition des ministères techniques notamment le MINADER et d’autres partenaires au développement rural pour la conception, la mise en œuvre et l’évaluation de projets de développement rural.

Depuis 1993, elle a contribué à la mise en œuvre de plusieurs projets de développement rural plus particulièrement des projets agricoles dont les plus récents sont :

-Dans le développement des filières agricoles : Programmes Quantité-Qualité-Croissance dans les filières café-cacao ‘’2QC ‘’ ; Programme de développement de la filière anacarde

– Pour la sécurité alimentaire : Programme d’appui à la sécurité alimentaire ‘’PASA’’ ;  Programme d’appui à la production vivrière ‘’PUAPV’’ ;  Projet de productivité agricole en Afrique de l’Ouest ‘’PPAAO/WAAPP’’

– Dans la lutte contre les pandémies en milieu rural elle a mené des actions pour lutter contre le VIH/SIDA, le paludisme et dans la prévention de l’EBOLA.

Toutes ces actions récentes ont permis de régler de nombreux problèmes dans le secteur rural et ont été d’une aide précieuse pour l’ensemble des acteurs ayant été concernés ce qui représente un pas considérable dans le développement du secteur agricole ivoirien.

En 2018, selon les propos du DG de l’Anader, Dr Sidiki Cissé, l’Anader envisage de renforcer ses actions dans le secteur rural, notamment pour la filière cacao elle va mettre en œuvre un programme pour freiner l’évolution de la maladie du swollen shoot car l’a-t-il bien souligné, « il n’y a pas de traitement pour le swollen shoot contrairement aux autres maladies. la seule chose à faire c’est d’arracher les vergers malades pour éviter que la maladie se répande. », et ce sur une période de 3 ans ; aussi l’Anader va s’intensifier dans sa lutte de l’autonomisation des femmes et des jeunes filles en milieu rural ; sans oublier de jouer sa partition dans la mise en œuvre du PNIA 2 et aussi apporter sa contribution dans la lutte contre le réchauffement climatique à travers la diffusion en large échelle de pratique d’agricole en concordance avec l’environnement.

Notons que l’Anader veut renforcer le système de régulation agricole par la voie électronique en vue d’assurer l’accès d’un plus grand nombre d’acteurs des filières agricoles aux informations techniques, écologiques et économiques.

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com