Discours du DG du Conseil Coton Anacarde (REMISE DE MATERIELS DE PRODUCTION DE L’ANACARDE)

22 janvier 2018

Monsieur le représentant du MINADER,

 Monsieur le Coordonnateur du PSAC,
 Monsieur le représentant du Directeur Exécutif du FIRCA ;
 Monsieur le représentant du Directeur Général du CNRA;
 Monsieur le représentant du Directeur Général de l’ANADER;
 Monsieur le représentant de la Directrice Exécutive de GIZ/Comcashew ;
 Mesdames et Messieurs les représentants des institutions,
Partenaires Techniques et Financiers ;
 Mesdames et Messieurs les acteurs professionnels de la filière
anacarde (Producteurs, acheteurs, exportateurs, transformateurs) ;
 Mesdames et Messieurs des pépiniéristes ;
 Monsieur le Facilitateur ;
 Honorables invités ;
 Chers amis de la presse,
Mesdames et Messieurs, tous en vos rangs, grades et qualités respectifs ;
Je voudrais, avant tout propos, au nom du Conseil du Coton et de l’Anacarde et en mon nom personnel, vous souhaiter une bonne et heureuse année 2018. Que la santé, la paix et le succès soient nos compagnons tout au long de cette nouvelle année ainsi que pendant les années à venir. L’intérêt de la cérémonie de ce jour n’est plus à démontrer, au regard de l’importance stratégique des semences à haut rendement pour la compétitivité et le développement durable de la filière anacarde en Côte d’Ivoire.
En effet, malgré ses performances actuelles (puisque nous sommes le premier producteur mondial de noix de cajou), la filière anacarde en Côte d’Ivoire reste confrontée à de nombreuses difficultés. Au nombre de ces difficultés, nous pouvons énumérer la faiblesse des rendements (qui est en moyenne 500kg contre au moins 1000kg ailleurs, comme au Brésil, en Inde et Vietnam). Cette insuffisance relève non seulement de l’historique de l’introduction de l’anacardier en Côte d’Ivoire, mais aussi et surtout, de la faible disponibilité du matériel végétal à haut rendement.
Ainsi, pour consolider durablement la position de leader qu’occupe notre pays dans la production mondiale de noix de cajou et afin de renforcer la valeur ajoutée par la transformation, l’état de Côte d’Ivoire, a engagé la réforme de la filière en 2013. Cette réforme, qui s’inscrit dans la vision du Président de la République de rendre l’Agriculture ivoirienne plus compétitive et moderne, a mis un accent particulier sur la recherche
agronomique et technologique. Dans cette perspective, la convention cadre signée le 31 août 2014 entre le Conseil du Coton et de l’Anacarde, le FIRCA et le CNRA a autorisé la poursuite du projet d’amélioration variétale de l’anacardier, afin de contribuer à l’intensification de la cajouculture en Côte d’Ivoire, par la mise au point de matériel végétal performant, répondant aux critères de précocité, de rendement, de qualité des noix et de résistance aux maladies et ravageurs.
La mise en œuvre de ce projet a permis de confirmer quarante-deux (42)arbres à haut rendement et de mettre en place, à partir de ce matériel végétal confirmé, neuf (09) parcs à bois à Tanda, Madinani, Ferké, Lataha, Bouna, Toumodi, Yamoussoukro, Béoumi, Katiola, Seguela. Pour satisfaire la forte demande de matériel végétal à haut rendement (plants greffés et greffons) exprimée par les producteurs, une stratégie nationale de multiplication et de diffusion de ce matériel végétal a été élaborée et validée par l’ensemble des parties prenantes que sont CCA,
FIRCA, CNRA, ANADER, PSAC et d’acteurs de la filière. Cette stratégie recommande l’installation de pépinières privées, agréés dans l’ensemble des zones de production d’anacarde, afin de rapprocher les sites de production du matériel végétal des producteurs et de renforcer ainsi le dispositif de production de plants du CNRA.

C’est dans ce cadre que 18 pépiniéristes privés et 36 greffeurs ont été sélectionnés et formés aux techniques de conduite et de gestion des pépinières. En vue d’accompagner ce processus, le Conseil du Coton et de l’Anacarde, avec l’appui technique et financier du Projet d’Appui au Secteur Agricole (PSAC), financé par la Banque Mondiale, a acquis du matériel pour rendre opérationnelles les pépinières d’anacarde dans l’ensemble des zones de production.
L’objectif principal de la cérémonie de ce matin est de remettre aux 18 pépiniéristes sélectionnés et formés le matériel acquis sous forme des kits d’installation, afin de faciliter la production et la diffusion de matériel végétal à haut rendement dans les zones de production de l’anacarde. J’invite donc mesdames et messieurs les pépiniéristes à s’approprier ce matériel et d’en faire un bon usage, dans le but de satisfaire les besoins des acteurs de la filière en terme de matériel végétal à haut rendement.

J’insiste à cet effet, sur le respect des procédures mises en place, afin de garantir la traçabilité et la qualité du matériel végétal que vous devriez produire pour satisfaire la demande des producteurs et soutenir le développement durable de la filière anacarde en Côte d’Ivoire. Vu votre expérience professionnelle dans le domaine de la multiplication du matériel végétal et la qualité des formations reçues, je reste confiant que les objectifs visés seront largement atteints. Mesdames et Messieurs, avant de clore mon propos, je voudrais adresser ma profonde gratitude et toute ma reconnaissance à Monsieur le Ministre de l’Agriculture pour son engagement et sa disponibilité à conduire le processus de développement du secteur agricole pour une Côte d’Ivoire émergente à l’horizon 2020.
Je tiens également à exprimer mes sincères remerciements au Projet d’Appui au Secteur Agricole (PSAC) pour tout l’appui technique et financier qu’il a apporté à la filière anacarde.
Je n’oublie pas tous nos partenaires techniques et financiers, en particulier le FIRCA, l’ANADER, le CNRA, PROFIAB, ComCashew, SOPRESSI pour leurs soutiens indéfectibles et irréprochables. Je reste confiant que chacun d’entre vous participera activement à ce processus d’opérationnalisation des pépinières d’anacarde en Côte d’Ivoire.
Je ne saurai terminer mon propos sans saluer et féliciter mesdames et messieurs les acteurs de la filière anacarde pour les bons résultats enregistrés durant ces quatre dernières années.Je vous remercie, tout en souhaitant encore une très bonne et heureuse année 2018.

Comments

comments

Translate »
Newsletter Powered By : XYZScripts.com