La Côte d’Ivoire (ministre) : perd 200.000 hectares de forêts chaque année

20 janvier 2018

(agrici.net) ABIDJAN,  – La Côte d’Ivoire est confrontée à une réduction drastique de sa couverture forestière, liée essentiellement à une exploitation anarchique et incontrôlée, a indiqué vendredi à Abidjan le ministre ivoirien des Eaux et forêts, Alain-Richard Donwahi, lors d’une rencontre avec des experts.

Selon M. Donwahi, la Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, perd près de 200.000 hectares de forêts chaque année.

“De 16 millions d’hectares de forêts au début du siècle, les superficies résiduelles de forêts représentaient, en 2015, moins de 3,4 millions d’hectares, soit un rythme de dégradation avoisinant 200.000 hectares par an”, a-t-il précisé.

Il a ainsi plaidé pour une synergie d’actions pour une gestion durable des forêts du pays dont la destruction a atteint “des proportions inquiétantes”.

De son avis, il faut accroître les ressources forestières du pays, et pour cela, il importe de mener des actions fortes contre la déforestation.

Le ministre a ainsi appelé les experts à approfondir les réflexions et à oeuvrer pour une cohabitation intelligente de l’agriculture et de la forêt.

Il a fait état d’une approche visant à faciliter la consolidation du rôle de tous les acteurs nationaux dans le développement de stratégies et de mécanismes pour la gestion durable des forêts.

L’exploitation forestière abusive, clandestine et illégale constitue une préoccupation pour le gouvernement ivoirien.

Dans sa lutte contre le fléau, le gouvernement ivoirien a décidé de réprimer tout acte de déforestation.

Comments

comments

Translate »
Newsletter Powered By : XYZScripts.com