Côte d’Ivoire: Décès par balles d’un présumé trafiquant de cacao à Agnibilékrou

14 novembre 2017

Un présumé trafiquant de cacao dans la localité de Agnibiélkrou (est ivoirien), a été tué vendredi par balles à la suite de tirs de sommation d’un élément des Forces armées nationale de Côte d’Ivoire (Faci), rapporte une note du Conseil café-cacao de la zone dont abidjanpress a reçu copie samedi.

L’événement s’est produit entre 4 H GMT et 5 H du matin à Améakro, un village de la sous-préfecture de Damé (Agnibiélkrou). « Suite à des tirs de sommation de l’agent des FACI pour s’extirper des trafiquants, un d’entre eux a pris une balle perdue qui a entraîné sa mort », précise la note.
Informé par un agent local du Conseil café-cacao qui venait de recevoir un appel d’un dénonciateur faisant état du trafic de cacao vers la Ghana par dix conducteurs de motos transportant chacun deux sacs de cacao, le militaire ivoirien a pris en chasse les présumés trafiquants.

Sept des trafiquants avaient déjà franchi la frontière ghanéenne matérialisée par une petite rivière, poursuit le teste. De retour du côté ivoirien, ils ont « encerclé » l’agent des Faci qui demandait aux trois derniers trafiquants de déposer leur charge de cacao, chose que ces derniers ont refusé.

Le militaire ivoirien a alors fait usage de son arme, atteignant l’un des présumés trafiquants. Et ce, après des tirs de sommation. Les jeunes du village, très remontés, ont « brulé le poste de contrôle des Faci de la sous-préfecture de Damé ».

La sous-préfecture de Damé a fait transférer dans une la morgue le corps de l’individu décédé qui serait un jeune ivoirien de ce village.

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com