Forum Afrique grenier du monde : Cotonou accueille la 1ère édition le 31 octobre

23 octobre 2017

(lanouvelletribune) A la faveur d’une conférence de presse lundi dernier à Cotonou, le think tank Afrique grenier du monde, a annoncé la tenue effective de la première édition du «Forum Afrique grenier du monde» au Bénin, le 31 octobre prochain, en partenariat avec la Ccib.

Il a lieu le 31 octobre prochain à l’hôtel Azalaï de Cotonou, la première édition du Forum Afrique grenier du monde (Fagem). C’est ce qu’a confirmé Charlotte Libog, fondatrice du think tank Afrique grenier du monde, lors de la conférence de presse qu’elle a animée lundi 16 octobre dernier avec Jean Yao Tossavi, secrétaire général de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib), l’institution qui parraine l’événement.
C’était dans les locaux de l’institution à Cotonou. L’événement se déroulera autour du thème «L’innovation digitale au service de l’agro-industrie». C’est l’une des pistes et outils que propose le think tank Afrique grenier du monde, dans son ambition de pousser à une nouvelle dynamique dans le sens de la révolution agro-industrielle en Afrique. Pour la fondatrice, le digital est une opportunité sans précédent pour l’émergence de l’agro-industrie en Afrique. C’est une aubaine à saisir pour une Afrique qui aspire à se nourrir et nourrir le monde. «Nous devons produire ce que nous consommons. Mais au-delà, nourrir le monde. Nous avons les capacités pour le retour à la sécurité et la souveraineté alimentaire de l’Afrique», défend Charlotte Libog. «C’est l’Afrique qui devrait nourrir le monde, pas l’inverse» soutient le Sg de la Ccib, qui déplore le fait qu’aujourd’hui l’Afrique consacre 35 milliards de dollars à l’importation d’aliments, or en réalité, l’Afrique a tellement de potentialités agricoles, de terres disponibles, et détient même 65% des terres arabes non exploitées du monde.
Pour lui, le Fagem est l’une de ces initiatives capitales pour amener l’Afrique à enfin ouvrir les yeux pour son développement, par le biais de l’agriculture. Il invite les opérateurs économiques béninois à saisir l’opportunité de ce forum qui vise à «promouvoir l’agro industrie avec des solutions agro-digitales et renforcer les partenariats publics privés par l’adoption de mesures structurelles favorables à la transformation digitale des entreprises agro-industrielles ». C’est aussi une occasion de promotion des mécanismes de financement innovants et d’investissement agro-digital. Aux dires de la fondatrice, l’initiative se ne limitera pas à la seule journée d’échanges. Elle se poursuivra via un espace agro-digital qui sera mis en place et dédié à l’information et aux échanges.
Aussi, l’événement va-t-il parcourir d’autres pays d’Afrique pour pousser l’ensemble du continent à cette révolution agro-industrielle, par des solutions digitales. La participation est libre et gratuite. Il suffit juste de s’inscrire à la Ccib ou sur le site du Fagem

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com