Investir davantage dans l’agriculture pour mettre fin à la pauvreté et à la faim d’ici 2030

26 septembre 2017

(mediaterre.org) Un rapport de l’ONU soutenu par le FIDA lancé la semaine dernière indique que la faim dans le monde est à nouveau en hausse, affectant 815 millions de personnes en 2016, soit 11% de la population mondiale. De multiples formes de malnutrition menacent la santé de millions de personnes dans le monde entier. Parmi les personnes les plus affligées du monde, 243 millions résident en Afrique. La Zambie n’est pas épargnée par l’insécurité alimentaire. À Kasama, un village situé en Zambie, les agriculteurs ont dû faire face à des précipitations irrégulières et à des sols épuisés en raison d’un climat changeant. Les agriculteurs de ce village se sont associés au Fonds international pour le développement agricole (FIDA) pour envoyer leur message à la réunion des leaders mondiaux à New York cette semaine : Investir davantage dans l’agriculture si vous voulez mettre fin à la pauvreté et à la faim d’ici 2030. Au total, 16 agriculteurs de Kasama, sur les sols où ils cultivent, ont produit un rapport (un diagramme circulaire, des graphiques et des chiffres) pour expliquer l’importance à long terme des investissements dans l’agriculture des petits agriculteurs. Selon le message produit en rapport sur le terrain :

un grand diagramme croisé dans le sol révèle que l’Afrique possède 25% des terres arables du monde, mais produit seulement 10% de sa production agricole.
un tableau à barres rempli de feuillage local illustre la croissance des populations urbaines. Année après année, les gens quittent les zones rurales en Afrique. Investir dans le développement rural peut créer des opportunités pour les 12 à 18 millions de jeunes africains qui entrent chaque année dans le marché du travail.
Un graphique linéaire montre la croissance constante de la population mondiale, qui devrait atteindre près de 10 milliards d’ici 2050. Avec plus de 2 milliards de bouches supplémentaires à nourrir d’ici le milieu du siècle, la production agricole devra doubler.
Les petits agriculteurs sont le plus grand groupe mondial de producteurs locaux d’aliments. Les investissements dans des méthodes agricoles durables et respectueuses du climat les soutiendront car ils jouent un rôle fondamental dans l’alimentation de leurs communautés.
Enfin, un «11» géant fait ressortir qu’en Afrique subsaharienne, la croissance de l’agriculture peut être 11 fois plus efficace pour réduire l’extrême pauvreté que la croissance dans tout autre secteur.
Les investissements accrus dans l’agriculture sont essentiels pour soritr des millions de personnes de la pauvreté et nourrir les 815 millions de personnes sous-alimentées aujourd’hui.

Pexine GBAGUIDI

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com