COMMUNIQUE FINAL SUR LE FORUM POUR LA REVOLUTION VERTE (AGRA) 2017

8 septembre 2017

Le Communiqué d’Abidjan
Décisions et Engagement sissus du
Forum pour la Révolution Verte en Afrique, 2017
Abidjan, Côte d’Ivoire

PRÉAMBULE

1. Le septième Forum pour la Révolution Verte en Afrique (AGRF) a eu lieu à Abidjan, en Côte d’Ivoire, du 4 au 8 septembre 2017, en tant que plateforme des plateformes pour les dirigeants au niveau mondial et africain, afin d’élaborer des plans utiles pour faire avancer l’agriculture en Afrique. Le forum a été accueilli par Son Excellence le Président Alassane Ouattara, champion continental de la transformation agricole inclusive, et son équipe composée de hautes autorités, dont le Vice-Président Son Excellence Monsieur Daniel Kablan Duncan, le Premier Ministre, Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Son Excellence Monsieur Amadou Gon Coulibaly, le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Monsieur Mamadou Sangafowa Coulibaly et plusieurs autres membres du gouvernement ivoirien ainsi que les hauts fonctionnaires de leurs cabinets . Les autres co-organisateurs sont la Banque Africaine de Développement(BAD) , l’Alliance pour une Révolution Verte en Afrique (AGRA) et les 15 membres du Groupe des Partenaires d’AGRF.
Des ressources additionnelles et une assistance technique ont été fournies au forum par 10 autres partenaires qui ont supporté le coût du forum, les sessions et leurs contenus.

2. Le Forum a réuni plus de 1300 délégués et autorités de haut niveau, y compris Son Excellence la Présidente Ellen Johnson Sirleaf du Libéria, Son Excellence Komi Selom Klassou, Premier Ministre, Représentant son Excellence Faure Essozimna Gnassingbe, Président de la République du togolaise.

Le forum a par ailleurs accueilli la participation d’anciens chefs d’Etat. Il s’agit de Son Excellence Monsieur John Kufuor du Ghana, Son Excellence Monsieur Olusegun Obasanjo du Nigeria et son Excellence Monsieur Jakaya Kikwete de la Tanzanie. D’autres autorités ont honoré de leur présence la présente édition du forum tels que le Président de la Commission de la CEDEAO, la Commissaire de l’Union Africaine pour l’Economie Rurale et de l’Agriculture, huit Ministres de l’Agriculture et des Finances d’Afrique, des chefs d’entreprises, des institutions financières nationales et internationales, des entreprises agroalimentaires du secteur privé, des producteurs, des ONG, de la société civile, des médias nationaux et internationaux et des scientifiques venus d’horizons divers. Il faut mentionner la présence remarquée des partenaires techniques et financiers ainsi que la génération à venir des agripreneurs et futurs leaders du secteur.

3. Le thème du forum de cette année est « Accélérer la Progression vers la Prospérité: la Croissance des Economies et des Emplois Inclusifs par l’Agriculture ». Cela a servi de cadre d’expression pour un total de 60 séances et plus de 300 intervenants autour des sujets divers, en particulier l’emploi des jeunes, les femmes dans le secteur agroalimentaire, le renforcement de l’accès aux intrants. Les sujets abordés concernent également l’accès au marché, l’inclusion financière, l’environnement politique propice ainsi que la levée d’obstacles qui bloquent les investissements du secteur privé dans le développement des chaînes de valeur.

EVALUATION DES PROGRES

1. Le forum a relevé des progrès considérables au cours des 12 derniers mois par rapport aux engagements pluriannuels d’AGRF 2016, sur les 9 points d’actions prioritaires contenus dans le communiqué de Nairobi.

2. Les parties prenantes de l’ensemble de la communauté agricole ont fourni des exemples sur des progrès réalisés, notamment le leadership en cours de Son Excellence le Président Uhuru Kenyatta du Kenya et celui de Son Excellence le Président Paul Kagamedu Rwanda, qui continuent d’être parmi les leaders clés engagés dans la transformation agricole inclusive sur le continent. Ces parties prenantes ont par ailleurs pris des mesures telles que l’allocation de 32 millions de dollars US au Fonds Uwezo et au Fonds pour les Entreprises des Jeunes et des Femmes.

3. Dans l’ensemble, les partenaires ont noté que pour réaliser une transformation agricole, de nouveaux modèles et de nouvelles façons de faire des affaires sont nécessaires.

1. L’Alliance pour une Révolution Verte en Afrique (AGRA), la Fondation Bill & Melinda Gates, la Fondation Rockefeller et l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID) ont lancé un nouveau partenariat allant jusqu’à 280 millions de dollars US pour augmenter les revenus des producteurs et améliorer la sécurité alimentaire de 30 millions de petits exploitants dans 11 pays d’ici l’an 2021.

2. L’alliance des « champs aux marchés »qui est un partenariat de la Fondation Syngenta, RaboBank, PAM, AGRA, YARA et Bayer, vise à améliorer l’accès des petits producteurs aux services agricoles et attirer les partenaires stratégiques comme la société Intervalle pour la culture du riz.

4. Le Groupe des partenaires d’AGRF a accepté de continuer à suivre les progrès réalisés par rapport à ses points d’action pluriannuels, en tant qu’instrument clé pour mobiliser des partenaires et des engagements supplémentaires et assurer la responsabilisation.

NOUVEAUX ENGAGEMENTS ET RECONNAISSANCE DU SUCCÈS

5. Le forum 2017 présente de nouveaux types d’accords de partenariat offrant des moyens novateurs pour réaliser des affaires. Un certain nombre de nouveaux partenariats ont été créés en tant que moyens pour la mobilisation et la coordination des ressources. Plus particulièrement, un nouveau Mémorandum d’Entente a été signé entre le pays hôte d’AGRF, la Côte d’Ivoire, et l’Alliance pour une Révolution Verte en Afrique (AGRA) pour faciliter la mise en place d’un bureau AGRA afin d’aider la Côte d’Ivoire et la région francophone de l’Afrique de l’Ouest en général à atteindre leurs objectifs de transformation agricole.
Les chefs d’État et les autres dirigeants gouvernementaux présents ont pris de nouveaux engagements pour renforcer leurs efforts dans la transformation économique et agricole dans leurs pays respectifs.

1. Son Excellence Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire,a notamment annoncé l’engagement de son gouvernement à accroître son allocation budgétaire à l’agriculture jusqu’à 10 pour cent du PIB, dont 200 millions de dollars US ont déjà été fournis aux producteurs à partir du fonds de réserve Café-Cacao. Il s’est également engagé à se conformer aux actions des organisations régionales en faveur du développement agricole dans le but de nourrir la population. Enfin il a renouvelé son engagement de faire en sorte que son pays devienne un exportateur net de denrées alimentaires.

1. S.E. Komi SélomKlassou, Premier Ministre du Togo, a mis l’accent sur la nécessité de collaborer avec d’autres Chefs d’Etats, en vue de réaliser des politiques cohérentes qui aident les petits exploitants agricoles à s’organiser en coopératives pour accéder plus facilement au financement. Il a appelé à la mise en place de partenariats plus solides entre le secteur public et le secteur privé qui devront jouer un rôle clé dans le développement de l’agro-entreprise en Afrique.

2. S.E Ellen Johnson Sirleaf, Présidente du Libéria, a souligné la valeur inhérente à la collaboration avec le secteur privé qui permettra aux producteurs de riz de doubler leurs rendements à travers l’amélioration de l’accès aux intrants. Cette approche leur permettra de passer à la production du riz irrigué dans les basfonds.

3. Hon. Dr. Owusu Afriyie Akoto, Ministre de l’Agriculture du Ghana, représentant S.E Nana Akufo-Addo, Président du Ghana, a renouvelé l’appui de son pays au Programme «Planting for food and jobs» (« Planter pour avoir de la nourriture et pour créer des emplois ») doté d’un projet pilote qui cible au cours de la première année 200 000 agriculteurs et pêcheurs parmi les 5 millions que compte le pays. Ce projet quinquennal contribuera à renforcer la productivité à travers l’amélioration des semences, des engrais, de l’appui au marché et de l’agriculture en ligne.
Plusieurs autres engagements ont été pris et ont fait l’objet d’un rapport plus détaillé séparé.
Approximativement, 6.5 milliards de dollar américain ont été annoncés par les partenaires pour les huit prochaines années pour promouvoir un certain nombre de chaines des valeurs en Afrique de l’Ouest.
Au cours du présent forum le Prix africain de l’alimentation de 2017 a été attribué au Professor Ruth Khasaya Oniang’o et à Mme Coulibaly Maïmouna Sidibé.

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com