Présentation des enjeux de l’AGRF 2017 par M. Fadel N’DIAME

28 août 2017

28 Août (agrici.net) – Le Directeur Régional Afrique de l’Ouest d’AGRA, M. Fadel Ndiame a présenté dans une interview accordée à Radio Cote d’ivoire, les enjeux du Forum sur la Révolution Verte en Afrique (AGRF) et surtout le choix de l’organisation dudit forum à Abidjan.

Selon le Directeur Régional Afrique de l’Ouest d’AGRA, « L’objectif principal, c’est de rassembler dans une salle, dans une ville, les principaux protagonistes de l’agriculture, depuis les Chefs d’Etat, les investisseurs, les ministres, les producteurs, les entrepreneurs, pour avoir une  discussion très franche sur les conditions à mettre en place pour que l’agriculture africaine réalise son potentiel », répond-il au confrère à une question sur les enjeux du Forum.

M. Ndiame a rappelé que la 7ème édition de AGRF est la toute première qui va se tenir, du 04 au 08 septembre, dans un pays francophone.

Pour lui, le choix porté sur la Côte d’Ivoire est une reconnaissance que le potentiel agricole du pays est reconnu et colossal. « (…) Le  binôme  café-cacao a donné à la Côte d’Ivoire les moyens de générer beaucoup de valeurs et d’investir dans l’économie, de créer des infrastructures, d’éduquer les Ivoiriens et de faire démarrer l’économie », justifie-t-il, entre autres.

Pour le Directeur Régional Afrique de l’Ouest d’AGRA, les choses qui se sont bien faites avec le café et le cacao doivent  être consolidées et élargies afin de faire bénéficier à toute l’agriculture. « Ce qui n’est possible qu’avec une politique agricole et comme leadership dont la Côte d’Ivoire a fait montre », dit-il.

Pour M. Ndiame, la manière dont l’agriculture a été mise au centre de l’économie et la manière dont elle est  pilotée  par les différents ministères en particulier celui de l’Agriculture et du Développement rural font aujourd’hui de la Côte d’Ivoire, le champion qui peut porter la voix d’une transformation agricole inclusive capable de créer des emplois et de nous permettre d’atteindre les objectifs, la sécurité alimentaire soutenue.

La révolution verte, c’est une transformation significative de l’agriculture qui se traduit par des rendements beaucoup plus élevées pour les petits producteurs, la capacité à générer des excédents de productions qui peuvent être transformées et vendues sur le marché pour plus de revenu. La notion de révolution est utilisée pour dramatiser le changement qualitatif et quantitatif en thème de productivité, a expliqué le Directeur régional.

L’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) est une organisation internationale africaine dont la vocation principale est de  soutenir l’agriculture, surtout la petite  agriculture, de s’assurer que les producteurs, ce n’est pas uniquement une histoire de tradition, ce n’est pas une histoire de suivi mais que c’est une activité lucrative, rentable qui est capable de payer son homme et sa femme, a-t-il situé.

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com