L’exportation directe du caoutchouc menace le développement de l’agro-industrie (Dr Aka Aouélé)

28 juillet 2017

Adaou (Aboisso), 28 Juil. (abidjan.net) – Le président du conseil d’administration (PCA) de Sud-Comoé Caoutchouc (SCC), Dr Aka Aouélé Eugène, s’inquiète de l’exportation directe de l’hévéa par certains acheteurs, menaçant ainsi le développement de l’agro-industrie dans la filière.

« La SCC est entourée de 24 ponts-bascules qui exportent directement … », s’est inquiété le PCA, jeudi après-midi, à l’occasion d’une visite de l’unité de transformation de l’hévéa située dans la sous-préfecture d’Adaou (Aboisso) par le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mamadou Sangafowa Coulbaly.

Cette situation expose à des risques de manque de matière première, a souligné Dr Aka Aouélé qui espère que le projet de loi relatif à la réforme de la filière se penchera sur ce problème.

Sud-Comoé Caoutchouc est l’un des fleurons de l’agro-industrie en Côte d’Ivoire qui opère dans la transformation de l’hévéa. Installée en 2007, l’usine a démarré ses activités deux ans plus tard. Elle produit à ce jour 25 000 T de caoutchouc destiné à l’exportation, avec 300 employés dont 20% de femmes.

Dirigée par le Belge Olivier Martin, SCC a pour spécificités, entre autres, un actionnariat en grande partie détenu par des planteurs de la région. SCC n’a pas de plantation mais achète toute sa matière première avec les planteurs de la région, au nombre de 6750.

La société achète du caoutchouc d’une valeur de deux milliards FCFA par mois. En 2016, 13 milliards FCFA ont été injectés dans l’achat de la matière première, un chiffre qui s’explique par les trois à quatre mois de pause, a précisé le PCA qui s’enorgueillit du fait que SCC soit la première usine du secteur à obtenir les certifications ISO 9001 et ISO 14001.

La société vient de boucler un projet d’investissement de 2,5 milliards FCFA pour une 2ème chaîne de transformation en 2018, afin d’accroître la production. Elle tient aussi à sa politique sociale dans la localité d’accueil. Dans ce cadre, elle a construit un centre de santé doté de logements pour le personnel soignant (160 millions FCFA), participé à un projet d’adduction d’eau ainsi qu’à la construction d’un centre pour la petite enfance, a noté Dr Aka Aouélé.

A Adaou, le ministre Sangafowa a visité l’usine et le jardin du bois de greffe de SCC. Il s’est vu présenter l’activité des jeunes pépiniéristes formés, équipés et installés par le PSAC (Projet d’appui au secteur agricole) ainsi que la pancarte résumant les résultats du PSAC dans la région d’Aboisso.

Le séjour du ministre Sangafowa et ses collaborateurs s’inscrit dans le cadre de la 6ème édition des Journées de l’Administration agricole d’localisée (JAAD) qui se tiennent de jeudi à samedi dans le Sud-Comoé autour du thème sur les réformes des filières palmier à huile et hévéa, et du foncier rural.

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com