« Wopinin », une plateforme pour soutenir la commercialisation des produits maraîchers

3 juillet 2017

Ferke, 03 Juil. (agrici.net) – La plateforme maraîchère « Wopinin » a été créée samedi, à l’occasion d’une assemblée générale constitutive qui s’est tenue au centre Mgr Wolf de Ferkessédougou, pour soutenir la commercialisation des produits maraichers dans la région du Tchologo.

Venus des départements de Ouangolodougou, de Ferkessédougou et de Kong, les acteurs de la chaîne de valeur maraîchère du Tchologo ont mis en place cette plateforme après lecture de quelques articles phares des statuts et du règlement intérieur et les différents organes présentés par son président, Konaté Daouda.

La plateforme « Wopinin » compte quatre organes qui travailleront en synergie pour développer la commercialisation du maraîcher dans la région. Il s’agit d’un comité directeur, d’un comité consultatif, d’un commissariat aux comptes, en plus de l’assemblée générale.

L’assemblée générale de la plateforme Wopinin est constituée de 40 membres, soit 10 par collège d’acteurs. Les acteurs (fournisseurs d’intrants et de matériels agricoles, les producteurs agricoles, les commerçants de produits maraîchers et les transporteurs des produits maraîchers), après les différentes phases d’information et de sensibilisation, ont par la suite travaillé à la mise en place du plan d’action.

« A travers le plan d’action, les activités de l’année 2017 vont être poursuivies par le bureau qui est mis en place pour assurer de la vitalité de cette plateforme. Le bureau va ainsi sillonner toutes les sous-préfectures pour informer sur l’existence de la structure.

« Si la plateforme est dynamique, c’est le Tchologo qui est dynamique dans tous les compartiments, dans tous les maillons de la chaîne de valeur, de la production à la commercialisation en passant par le transport », a soutenu Koffi Kouassi, chef du service régional « Appui aux OPA » à la direction régionale Nord de l’ANADER.

La plateforme Wopinin a été créée dans le cadre de la mise en place du Programme d’urgence d’appui à la production vivrière (PUAPV), mis en place par le gouvernement ivoirien en vue d’assurer la sécurité alimentaire aux populations. Ce programme vise à assurer la disponibilité des produits alimentaires les plus consommés comme le riz, le manioc, la banane plantain et des produits maraîchers tels que l’aubergine, le piment, le gombo, la tomate, etc.

Le PUAPV comprend, par ailleurs, un volet de commercialisation dans lequel est prévue la création de la plateforme de commercialisation, a-t-on appris par ailleurs.

Comments

comments

,
Newsletter Powered By : XYZScripts.com