Agriculture vivrière : 300 milliards pour la sécurité alimentaire et lutter contre l’exode rurale

1 juin 2017

01 Juin (agrici.net) – Avec l’appui technique et le canal de la fédération nationale des coopératives du vivrier de Cote d’Ivoire, des partenaires étrangers vont investir la somme de 300 milliards de nos francs dans le vivrier en Cote d’Ivoire (FENACOVICI). Cette information a été une fois de plus confirmé par la président du conseil d’administration de la FENACOVICI, la maman Irié Lou Colette à l’occasion de la célébration de la fête des mères à Kotouba, localité du département de Nassian aux confins de la réserve de Bouna.

Ce dimanche 28 mai, le village de Kotouba a connu une ambiance des grands jours. Le préfet Kouadio Jeannette et tous les chefs de service du département de Nassian ont réservé un accueil chaleureux à celle que les femmes du district du zanzan appellent désormais « Maman espoir ».

La présidente du comité d’organisation, madame Kouassi Akoua Nadège a salué l’implication de tous pour la réussite de la cérémonie et souhaité « bonne fête à maman Irié Lou Colette ainsi qu’à toutes les mères qui ont tant sacrifié pour faire de cette célébration d’une brave dame comme Lou Colette, une réussite à Kotouba ». C’est ainsi que toutes les femmes des coopératives des productrices de vivriers du département de Nassian (PROVINA), ont décidé de s’affilier à la FENACOVICI.

La présidente de la FENACOVICI a rendu un hommage à la femme des champs, à celles des rivières, des marchés, des bureaux « je salue toutes les femmes du monde, oui c’est la mère qui s’occupe de la famille. Je salue les femmes qui travaillent aux champs, dans les rivières, dans les bureaux et au marché. On ne finit jamais de remercier une mère », confie t’elle. L’expérience du marché Gouro, la présidente Irié Lou veut la partager avec toutes les femmes de Cote d’Ivoire « je suis là pour partager avec vous ma connaissance. Je veux partager ce que les femmes Gouro ont commencé à Abidjan qu’on appelle marché Gouro. Je suis heureuse d’être ici et je vais les accompagner. J’ai besoin de femmes battantes auprès de moi pour mettre la Cote d’Ivoire au travail», Souligne t’elle.

Pour ce qui est des projets dont bénéficie la Cote d’Ivoire garce à la compétence de la FENACOVICI, elle précise «Madame le préfet, vous êtes bien arrivé dans ce département ce sont 300 milliards que notre coopérative a eu auprès de partenaires économiques extérieur pour financer la production, construire des marchés de gros pour la vente et construire des unités de transformation de nos produits. Nous allons appliquer ici les nouvelles techniques de production. Avec ces méthodes, chaque paysan peut avoir en moyenne la somme de 300.000F par mois. Nous allons mettre les femmes et les jeunes au travail. Le district du zanzan qui comprend les régions du Gontougo et du Bounkani aura un financement de 12 milliards à travers la construction d’un marché de gros à Bondoukou, une unité de transformation de tomate à Bondoukou, une unité de transformation de riz à Tanda et une unité de transformation de maïs à Bouna.»

Pour sa part madame le préfet de Nassian, madame Kouadio Jeannette après avoir montré l’importance de la mère dans l’éducation et l’équilibre de la famille, a invité toutes les femmes et les jeunes du département de Nassian à faire corps avec la président Lou Colette pour faire de ce projet une réussite « j’invite toutes les mamans du département de Nassian à être des mamans de valeurs pour avoir des enfants de valeur. Maman Irié Lou Colette, en temps de crise nous avons vu les sacrifices que vous avez fait pour approvisionner les marchés d’Abidjan. Madame Irié Lou, nous avons besoins de vous ici. J’invite les femmes du département à s’approcher de vous », lance t’elle. Selon madame le préfet du département, ces projets sont à n’en point douter un moyen efficace de lutte contre le chômage des jeunes et un véritable frein de l’exode rural.

La marraine Irié Lou Colette a remis des brouettes, semences, pulvérisateurs, arrosoirs à ses filleules. La FENACOVICI est partenaire avec l’ANADER mais aussi les techniciens spécialisés de la fédération. Elle demande à toutes les femmes de se mettre en coopérative pour bénéficier de ces projets. La présidente des femmes productrices du vivriers du département de Nassian invite les femmes à adhérer à la coopérative PROVINA « le chemin de la prospérité des femmes du département de Nassian se nomme Irié Lou Colette ».

Kanigui Bilguisse.

Comments

comments

Translate »
Newsletter Powered By : XYZScripts.com