Côte d’Ivoire/ Des cotonculteurs de Niakara plaident pour une matérialisation des limites des forêts classées

9 mai 2017

Niakara, 09 mai (agrici.net) – Les cotonculteurs de Konibatogo, village de la la Sous-préfecture de Tafiré, département de Niakara, ont plaidé dimanche auprès du gouvernement, pour une matérialisation effective des limites des forêts classées en vue de lever toute ambiguïté dans le cadre de la mise en œuvre du zonage.

Les acteurs de la filière coton ont fait ce plaidoyer au cours de la cérémonie de passation de charge entre la Compagnie ivoirienne pour le développement des textiles (CIDT) et la Compagnie ivoirienne de coton (COIC)

Selon Silué Donikpélé, responsable de l’Organisation professionnelle agricole (OPA) spécialisée dans la production du coton à Konibatogo, l’absence de limites matériellement visibles aux abords des aires protégées est souvent source d’incompréhension entre les agriculteurs et les services techniques de l’État assurant la garde de ces espaces.

Le président du Conseil d’administration (PCA) de la Compagnie ivoirienne de coton (COIC), Daouda Sougbafolo Koné a promis de saisir les autorités compétentes afin que le processus de matérialisation des limites des forêts classées soit accéléré pour une bonne mise en œuvre du zonage.

La COIC devient officiellement l’unique opérateur de la filière coton du département de Niakara dans le cadre de la mise en œuvre effective du zonage, apprend-on.

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com