Discours du Ministre de l’agriculture au lancement du SARA 2017.

4 mai 2017

(agrici.net) 04 mai
• Excellence Monsieur le Premier Ministre ;
• Mesdames et Messieurs les Ministres ; Chers collègues
• Madame le Maire de la Commune de Port Bouet ;
• Excellence Monsieur l’ambassadeur de l’Afrique du Sud ;
• Mesdames et Messieurs les Représentants des agences et Institutions bilatérales, multilatérales et régionales de développement;
• Mesdames et Messieurs les Représentants des organisations Professionnelles des secteurs agricoles, des Ressources Animales, Halieutiques et forestier ;
• Chers parents producteurs agricoles ;
• Chers amis de la presse écrite et audiovisuelle,
• Honorables invités,
• Mesdames et Messieurs,

Nous voici réunis ce matin dans cette somptueuse salle de l’hôtel Radisson Blu pour le lancement officiel de l’organisation d’un événement phare de l’année 2017, le Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales d’Abidjan.
Je voudrais tout d’abord exprimer ma gratitude à vous tous qui êtes venus honorer de votre présence cette cérémonie.

Excellence Monsieur le Premier Ministre,
La grande famille de l’agriculture à laquelle vous n’avez cessez d’appartenir, se réjouit de se retrouver avec vous aujourd’hui, à l’occasion de la cérémonie de lancement de SARA 2017.
Elle voit en vous un allié sûr pour la réussite de cet événement agricole incontournable de l’Afrique de l’Ouest qu’est devenu le Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales d’Abidjan.
En acceptant de venir présider personnellement cette cérémonie, vous apportez à l’événement la caution du Gouvernement dont il a besoin pour son rayonnement national et international. Soyez-en remercié.
Je voudrais également vous témoigner notre profonde gratitude pour avoir accepté et soutenu la reprise du Salon de l’Agriculture et des Ressources Animales en 2015 après 15 ans d’interruption.
Le SARA est un maillon essentiel dans la réhabilitation du secteur agricole vis-à-vis des acteurs nationaux et internationaux après les longues années de marasme que ce secteur a traversé. Il constitue un puissant levier susceptible de stimuler l’investissement national et international au profit de nos producteurs nationaux et ceux de la sous-région.
C’est une véritable vitrine agricole de la sous-région qui vise essentiellement :
– à promouvoir les productions de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche, de la foresterie, de l’industrie agro-alimentaire etc…
– à faire connaitre et accroître la capacité de production et d’échange de la sous –région avec le reste du monde
– à initier des partenariats techniques et commerciaux de types sud-sud et nord-sud.
– A servir de cadre pour des forums et symposiums thématiques concernant l’agriculture et les activités connexes.
Excellence Monsieur le Premier Ministre,
Qu’il me soit permis de rappeler quelques résultats notoires :
Afin d’accroitre la mobilisation des ressources financières et techniques pour le secteur agricole, des rencontres d’affaires ont été organisées au cours du salon. Ces rencontres se sont déroulées dans le cadre de deux concepts :
La Bourse des projets et les rencontres business to business (BtoB).
1. La bourse de projets a permis de recueillir les besoins des investisseurs potentiels du secteur et d’identifier de potentiels partenaires pour des appuis techniques. Dans ce cadre, plusieurs partenariats ont été formellement enregistrés :
– Trente (30) accords de principe de partenariats ont été obtenus par les projets ;
– Dix 10) accords de principe de partenariats ont été obtenus dans le domaine du conseil et de l’encadrement agricole ;
– Un (1) accord de principe de partenariat obtenu pour le recrutement de 30 diplômés de l’Institut National de Formation Professionnelle Agricole (INFPA).
2. Quant aux rencontres BtoB, des intentions d’investissement d’environ 9 363 838 256 F CFA ont été enregistrées pour des opérateurs à la recherche de financement pour accroitre leurs activités.
3. Plusieurs conventions de partenariat ont connu leur dénouement pour un montant global
de 38 539 670 500 F CFA.
C’est le lieu de vous rendre un hommage sincère et mérité, Monsieur le Premier Ministre, car de votre position antérieure à la Présidence de la République, vous avez su influer positivement sur le cours des événements. Grâce à votre implication personnelle, nous avons pu relever le défi d’organiser le SARA 2015 dans de bonnes conditions.
Mesdames et Messieurs,
En organisant la 4ème édition du SARA du 17 au 26 novembre 2017, nous retrouvons la périodicité normale de ce Salon qui se veut un événement biennal. C’est le signe d’un retour définitif de la Côte d’Ivoire à un fonctionnement normal dans la paix, sous la haute direction du Président de la République, Son Excellence, Monsieur Alassane OUATTARA.
La 4ème édition est placée sous le signe de la maturité. Elle a pour thème « Transformation structurelle de l’économie agricole face au changement climatique ».
C’est un thème d’une actualité brûlante.
En effet, c’est l’un des principaux défis auxquels sont confrontées nos jeunes économies essentiellement agricoles.
Comment ne pas s’inquiéter devant le phénomène du changement climatique qui bouleverse toutes nos habitudes culturales, mettant ainsi en péril l’atteinte de nos objectifs en matière de sécurité alimentaire.
Aussi, le Salon offrira-il une tribune de choix pour des échanges de haut niveau sur ce sujet qui a mobilisé toutes les sommités du monde à la COP21 à Paris et à la COP22 à Marrakech.
Mesdames et Messieurs,
Pour cette 4ème édition du SARA, nous avons choisi comme pays à l’honneur, l’Afrique du Sud, première puissance économique africaine, pays aux potentialités agricoles énormes et qui offre des expériences agricoles à partager et des opportunités d’affaires à notre sous-région.

Excellence, Monsieur le Premier Ministre,
Une fois de plus, merci d’être venu en personne donner le top départ des travaux de préparation de cette manifestation qui nous tient tant à cœur.
Vive SARA 2017, vive l’Agriculture Ivoirienne.
Je vous remercie.

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com