Baisse du cours du cacao/ Sermé Karim PCA d’une coopérative : « les nouveaux prix ne doivent pas trop gêner les producteurs »

27 avril 2017

Aniassué, 27 Avr. (agrici.net) – La coopérative Yawoubé d’Aniassué, lauréate du prix d’Excellence 2016 a tenu son Assemblée Générale ce mercredi. Au cours de la séance, le PCA Sermé karim a indiqué que les 16 sections que compte la structure ont réalisé la performance de 12.000 tonnes de café et de cacao pour une recette de plus de 12 milliards durant la campagne 2016 à ce jour.

Ces performances ont permis la redistribution de près de 400 millions aux 1523 coopérateurs, ainsi que des ristournes en guise de primes également chiffrés à plusieurs centaines de millions. Heureux de ces réalisations, le PCA qui a déploré la campagne désastreuse qui vient de s’achever, a toutefois exhorté ses pairs à redoubler d’effort. D’autant plus que malgré cette morosité, l’entreprise agricole a pu poser des actions sociales.

Notamment la construction d’un bâtiment de trois classes et de bureau au sein du lycée d’Aniassué, le don de pompes villageoises et de forages à plusieurs villages ainsi que la construction future d’une clinique pour les coopérateurs. Elle envisage aussi d’installer une usine moderne ainsi que la dispensation de formations à ses membres et l’octroi de prêts scolaires.

Se voulant moderne, la société coopérative Yawoubé entend s’engager encore plus fermement dans la lutte contre les pires formes du travail des enfants, dans la protection et la préservation de l’environnement, l’acquisition des nouvelles variétés adéquates aux producteurs pour le renouvellement des vergers, des séances de plantings d’arbres, l’acquisition d’intrants agricoles…

Actualité oblige, Sermé karim s’est également prononcé sur la baisse des cours du cacao : « les nouveaux prix ne doivent pas trop gêner les producteurs. Ce sont les lois du marché et chacun s’attendait plus ou moins à cette situation car depuis mi-décembre, l’on sentait une baisse du cours mondial. Evidemment, nos chiffres d’affaire vont connaître un fléchissement. Le cacao qui était payé à 1100f revient à 700f, c’est forcément 400f de moins dans le chiffre d’affaire. Il est vrai que le risque de fuite vers le Ghana est bien réel, le délégué régional du conseil du café-cacao l’a relevé, mais nous sommes la seule coopérative du département d’Abengourou qui continuons d’aller à Abidjan. C’est dire combien nos producteurs sont responsables et respectueux de leurs engagements envers la coopérative. Le prix est de 700f ici et 750f au Ghana, je ne crois pas que pour 50f, il faille brader son pays. Pour les actions sociale, nous allons nous engageons encore plus dans l’hydraulique, car l’eau manque cruellement ici. Pour la clinique, nous avons approché nos experts et nos partenaires financiers pour en avoir une idée et nous avons reçu les accords pour les aides. »a indiqué Sermé non sans remercier ses partenaires Cargill, SACO.

K.A

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com