Cajou/ Les acteurs de la filière Boukani sensibilisés contre les fuites des produits vers le Ghana

16 mars 2017

Bouna, 16 Mars (agrici.net) – Depuis ce mardi 14 Mars, le CCA a entamé une tournée de sensibilisation des autorités locales et des acteurs de la filière contre les fuites des produits par voies terrestres.

En effet, la filière anacarde a été l’objet de reformes il y’a 4 ans, ce qui a permis de booster la filière et de donner une certaine visibilité à la Cote d’Ivoire dans le monde en tant que 1ère productrice mondiale de noix de cajou en plus du cacao. Mais le phénomène des fuites prend de plus en plus de l’ampleur dans les zones frontalières au Ghana.

« On constate malgré les perquisitions que ce phénomène continu », a souligné le DG du CCA M. Adama COULIBALY.

Pour freiner les sorties frauduleuses des camions chargés de noix de cajou par voies terrestres vers le Ghana, il a fallu au CCA de trouver des mesures adéquates comme la création d’un agrément pour être acheteur, de trouver un système de fixation de prix, de mettre en lace des dispositions pratiques, de créer des documents de transactions et de traçabilités et d’instituer un comité de veille et un comité villageois.

« Les sorties des produits sont formellement interdites par les voies terrestres », a affirmé le Chef de Service du CCA, Mamadou DOUMBIA.

En cas de non respect de ces mesures, une table de sanctions obligatoire a egalement été mise en place pour la campagne 2017 de commercialisation de la noix de cajou.

Notons que la région du Bounkani a acheminée environ 5000 tonnes de noix vers les ports depuis le debut de la campagne 2017 ;

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com