L’agriculture biologique, parent pauvre en Afrique

6 janvier 2017

6 jan. (commodafrica) -Les cultures biologiques se développent de part le monde. Entre 2000 et 2014, la surface mondiale cultivée selon le mode biologique a été multipliée par 2,8 pour atteindre 43,7 millions d’hectares en 2014, soit moins de 1% (0,99 exactement) des superficies cultivées dans le monde, selon les carnets de l’Agence Bio, « la bio dans le monde », édition 2016.

D’un continent à l’autre, la place de l’agriculture biologique est très variable mais en termes de superficies mondiales, vingt pays concentrent 85% des superficies en bio. L’Australie arrive largement en tête avec 46% des surfaces bios à l’échelle mondiale, puis se situe l’Argentine (7%).

Par continent, les « champions » du bio sont l’Union européenne avec 5,7% de ses superficies agricoles en bio et l’Océanie (4,1%). L’Afrique avec 0,1% de ses superficies, soit 1,3 million d’hectares, finit en queue de peloton. Par comparaison, c’est 6,8 Mha en Amérique latine, 3,5 Mha en Asie et 17,3 Mha en Océanie. Toutefois souligne l’Agence Bio, c’est en Asie et en Afrique que l’on observe les taux de croissance les plus élevés car elles se sont mises à l’agriculture biologique qu’à partir des années 2000. L’Ouganda est le pays africain disposant de la plus grande surface en bio (18% de sa superficie agricole) et le nombre le plus important de fermes biologiques (32% des fermes ougandaises). Lire la suite sur commodafrica.com

Comments

comments

,
Newsletter Powered By : XYZScripts.com