Le Vietnam enregistre un record d’exportation de noix de cajou en 2017

8 janvier 2018

(commodafrica) Le premier exportateur mondial de noix de cajou, le Vietnam, a encore amélioré sa position sur le marché mondial en exportant 353 000 tonnes de noix de cajou en 2017, en hausse de 1,9% par rapport à 2016. Mais, c’est surtout en valeur que la progression est significative avec $3,52 milliards de ventes à l’exportation réalisés, en augmentation de 23,8% par rapport à l’année dernière. Un record selon le ministère de l’Agriculture et du développement rural.

Les principaux clients du Vietnam sont les États-Unis, les Pays-Bas et la Chine avec des parts de marché respectives de 35%, 15,6% et 12,9%.

Face à une demande soutenue et une offre limitée, les prix de l’anacarde à l’exportation ont bondi de 22,3% en glissement annuel pour atteindre plus de $9 900 la tonne.

Premier pays transformateur de noix de cajou en amande, le Vietnam a importé 1,28 million de tonne de noix de cajou brutes en provenance d’Afrique et d’Asie (Cambodge et Laos) pour une valeur de $2,53 milliards en 2017.

Selon le spécialiste N’Kâlo, la Côte d’Ivoire aurait exporté vers le Vietnam de janvier à novembre 435 000 tonnes de noix de cajou brutes. Pour l’ensemble des pays africains d’Afrique de l’Ouest, les exportations s’élèveraient à 948 000 tonnes. Après la Côte d’Ivoire, se placent le Ghana avec 160 000 tonnes, puis le Nigeria (135 000 tonnes), le Bénin (55 000 tonnes), la Guinée Bissau (50 000 tonnes) et la Guinée (40 000 tonnes) pour les plus importants.

Souhaitant réduire sa dépendance aux importations en provenance d’Afrique, le Vietnam investit dans des plantations au Cambodge, selon le président de la Vietnam Cashew Association (Vinacas), Nguyen Duc Thanh.

Comments

comments

Translate »
Newsletter Powered By : XYZScripts.com