Sommet Ua-Ue/Alpha Condé: ”Nous voulons que nos produits agricoles et miniers soient transformés sur place”

4 décembre 2017

(fratmat.info) Au dire du Président de la République de Guinée, le contient entend désormais lui-même résoudre ses problèmes.
Sommet Ua-Ue/Alpha Condé: ”Nous voulons que nos produits agricoles et miniers soient transformés sur place”

Le 5e Sommet Ua-Ue qui a réuni, au bord de la lagune Ebrié, plus de 83 délégations de Chefs d’Etat et de gouvernement, a pris fin le jeudi 30 novembre. Le Président de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine, Alpha Condé, a exprimé sa satisfaction quant aux décisions prises et surtout au travail abattu par les experts.

Il s’est dit aussi rassuré que l’Afrique et l’Europe travailleront ensemble pour combler les attentes des populations dans les domaines de la sécurité et du développement durable inclusif. Pour lui, les deux parties ont pu surmonter leurs divergences pour arriver à une vision commune.

Le Pr. Alpha Condé a encore répété au sortir du 5e Sommet Ua-Ue que l’Afrique a décidé de prendre en main son destin. Pour lui, les richesses naturelles du continent doivent permettre de créer la valeur ajoutée. Et donner des opportunités aux jeunes. « Nous ne voulons plus que l’Afrique soit le continent pourvoyeur de matières premières et un marché pour les produits finis. Nous voulons que nos produits agricoles et miniers soient transformés sur place. L’industrialisation est le garant pour que nos jeunes n’aillent plus mourir dans les eaux de la méditerranée ou être transformés en esclave. La croissance démographique de l’Afrique, ce n’est pas seulement un marché de consommateurs potentiels… », avertit-il.

Ainsi, au dire du Président de la République de Guinée, le contient entend désormais lui-même résoudre ses problèmes. Il n’a pas manqué de pointer du doigt la responsabilité des Africains dans le trafic des êtres humains en Libye. « Il ne suffit pas d’accuser. C’est vrai que nos frères européens ont leurs responsabilités. Mais nous aussi avons les nôtres. En ce qui concerne les réfugiés, ce ne sont pas les Européens qui viennent organiser le trafic. Ce sont nos propres concitoyens. Donc, nous devrions nous engager à lutter efficacement contre ces trafiquants », insiste-t-il.

Le président de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine rappelle que l’Afrique et l’Europe ont une longue tradition de coopération qui s’est renforcée au cours de ces dernières décennies. « Au moment où l’Afrique est en train de s’affirmer comme un continent de croissance et d’opportunités, sa jeunesse se positionne comme le protagoniste principal de ce changement. Mobiliser la jeunesse requiert un engagement stratégique, soutenu de la part de l’Ua et de l’Ue.

Cet engagement doit être basé sur des relations qui ne reconnaissent que la responsabilité des défis communs nécessaires pour faire face aux défis qui sont devant nous. C’est à partir des préoccupations des jeunes que nous devons nous organiser afin de pouvoir trouver des solutions immédiates en termes d’emplois pour les jeunes pour éviter l’immigration », affirme-t-il. En somme, pour le Pr. Alpha Condé, les deux continents sont interdépendants parce que liés par l’histoire, la géographie et par une volonté commune de développer les échanges commerciaux dans un partenariat gagnant-gagnant.

« Il ne s’agit donc plus d’aide ou d’assistance, mais de bâtir une coopération qui permette de régler les problèmes sur la base des intérêts mutuels des populations et les économies des deux continents. A l’instar des autres pays du monde, il est évident que l’Afrique aussi aspire à la paix, au développement, à la prospérité. L’Afrique ne manque pas d’atouts pour réaliser son aspiration traditionnelle dans notre Agenda 2063 », souligne-t-il.

BROU PRESTHONE

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com