La BAD au chevet du projet agricole GRAINE des autorités gabonaises

30 novembre 2017

(info241) Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement a approuvé, mardi à Abidjan (Côte d’Ivoire), l’octroi d’un financement d’un montant de 64,6 milliards FCFA pour le programme Gabonaise des réalisations agricoles et des initiatives des nationaux engagés (GRAINE) guichet public phase 1. Un financement qui intervient après 20 ans d’absence de la BAD dans le secteur agricole gabonais.

« Ce prêt permettra de soutenir et d’accélérer le programme Graine, en contribuant notamment au financement des infrastructures sociales et agricoles nécessaires à la promotion des coopératives et de l’entrepreneuriat agricoles des jeunes et des femmes, des actions de formation, d’organisation et de professionnalisation des bénéficiaires “agripreneurs” », indique un communiqué des autorités parvenu à Info241.

Avec ce financement, la BAD renoue avec le Gabon agricole, initiative inédite depuis 20 ans. Cela s’explique par l’alignement du Plan stratégique Gabon émergent et du Plan de relance de l’économie – volet agricole – à la stratégie de la Banque africaine de développement : nourrir, intégrer, industrialiser l’Afrique et améliorer la qualité de vie des Africains.
« L’appui financier accordé au secteur agricole gabonais, est la preuve de la confiance de la BAD dans le PSGE et le PRE, adopté il y a quelques mois par le gouvernement », affirme également un responsable au sein du ministère gabonais de l’Agriculture.
Actuellement grand importateur de denrées alimentaires et de produits agricoles, le Gabon souhaite renverser la tendance dans les prochaines années. C’est pour cette raison qu’aux yeux des autorités gabonaises, le « Programme Graine constitue le plan Marshall » de la politique agricole du pays. D’où l’importance particulière accordée à ce programme depuis son lancement.

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com