SARA 2017 / Sangafowa Coulibaly : Le secteur agricole africain est « victime » du changement climatique

22 novembre 2017

22 Nov. (agrici.net) – Le ministre de l’agriculture et du développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly, s’est prononcé mardi, en marge du Salon international de l’agriculture et des ressources animales (SARA), sur les effets du changement climatique sur le secteur agricole africain.

Pour lui, l’Afrique n’est pas parmi les continents les plus pollueurs, car elle est « responsable de seulement 4% des émissions de gaz à effet de serre ».

En revanche, « sur les 50 Etats les plus affectés par l’effet du changement climatique, 36 sont recensés en Afrique », s’est étonné Mamadou Sangafowa Coulibaly, au cours d’une conférence de presse tenue à la « Journée France ».

Partant de ce constat, le président en exercice de la conférence de la FAO pour l’Afrique a souligné que l’Afrique est « plus qu’un continent victime du changement climatique ». Et cela « se ressent plus dans le secteur agricole africain », a-t-il ajouté.

Entouré de l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Gilles Huberson et du vice-président de l’Adepta, Stéphane Michel, le ministre a affirmé que c’est dans le cadre d’un effort collectif qu’on peut arriver à mobiliser les ressources nécessaires pour la croissance agricole sur le continent afin de réduire la pauvreté.

Selon lui, les défis du secteur agricole nécessitent des réponses visant à rendre la production agricole plus résiliente aux changements climatiques.

« Si nous devons tenir compte de tous ces paramètres, une part conséquente de l’enveloppe, qui sera dégagée pour l’agriculture mondiale, devrait être consacrée à l’agriculture africaine », a-t-il plaidé.

Moïse Yao K.

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com