SARA 2017/ L’ANADER développe l’importance des Tics dans l’agriculture ivoirienne

22 novembre 2017

22 Nov. (agrici.net) – Le  5ème jour du salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales a été consacré à l’Agence d’Appui au Développement Rural (ANADER). L’agence au service du développement rural a profité de cette journée qui lui dédiée pour développer deux thèmes tels que ‘’ le Conseil Agricole et le changement climatique  et  le Tic dans l’agriculture ‘’.

Lors des panels organisés par  cette structure, plusieurs personnalités ont présidé à ces activités à savoir, Dr Sidiki Cissé, Directeur Général de l’ANADER,  M .Coulibaly Minayaha , Directeur de cabinet du Ministre de l’Agriculture et de tous les responsables de l’ANADER et les amoureux du monde agricole. Selon Dr Sidiki Cissé, il a affirmé qu’en ce qui concerne,  cette journée d’information et de partage.

« Nous sommes chargés de dispenser les bonnes pratiques et techniques, en vue de lutter contre le changement climatique. L’avènement  des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) sont des facteurs qui sont nouveaux. Il faut pouvoir les étendre à tous les acteurs du monde agricole. Nous avons partagé sur les deux thématiques de la journée pour dire aux acteurs du monde paysan que les Tics peuvent rendre des services énormes. », a indiqué le directeur de l’ANADER.

Dr Sidiki Cissé a également   appelé les agriculteurs à adopter de bonnes pratiques agricoles, à changer de mentalité et à utiliser de nouvelles technologies afin de mieux cultiver et améliorer leurs revenues.  « Nous sommes au SARA 2017  en tant que partenaire privilégié du monde agricole afin de permettre aux exploitants agricoles d’améliorer leurs conditions de travail, leurs rendements et leurs productivités » a-t-il conclu.

Coulibaly Minayaha, Directeur de Cabinet représentant le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural à pour sa part encourager les agents de l’ANADER à apporter plus d’initiatives pour le développement du monde rural,  non sans appeler ces dernier à transmettre leur savoir-faire avec patience aux producteurs. « Nous devons avoir une agriculture durable, et pour cela, nous devons améliorer nos méthodes. Nous comptons sur l’ANADER pour que l’agriculture ivoirienne se développe. », a-t-il fortifié.

L’ANADER a pour mission de contribuer à l’amélioration des conditions de vie du monde rural par la professionnalisation des exploitants et des OPA en concevant et en mettant en œuvre des outils appropriés, des programmes adaptés pour assurer un développement durable et maîtrisé. Et favoriser le professionnalisme des producteurs agricoles, des éleveurs et sylviculteurs ; accroître la qualité, la productivité et les revenus , assurer la promotion des coopératives agricoles et des associations de producteurs ; réaliser des études de projets agricoles et répondre efficacement à la demande des clients ; exécuter tout programme ou projet de développement confié à elle par l’Etat et conseiller les pouvoirs publics sur les questions liées à la promotion du monde rural : formation, crédit, recherche /développement, aménagements ruraux, sécurité foncière, etc.

Monique Tano

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com