Agriculture durable en Côte d’Ivoire/ Le FIRCA signe des contrats avec 6 structures au SARA 2017

22 novembre 2017

22 Nov. (agrici.net) – Une cérémonie de signature des premiers contrats des projets retenus  dans le cadre du premier appel du projet Fonds compétitif pour l’innovation agricole durable (FCIAD) a été organisée hier au  SARA  2017.

 Les objectifs globaux de ce fonds est de contribuer à l’amélioration de la production agricole, animale, halieutique et forestière, stimuler, faciliter et renforcer l’utilisation des innovations permettant à améliorer et renforcer ces productions.  De ce fait Pierre Ackah Angniman, Directeur exécutif du Fonds interprofessionnel pour la recherche et le conseil agricoles (FIRCA), a expliqué  que  ce fonds est l’un des volets du programme, filière agricole durable de Côte d’ivoire, financé par l’agence français de développement (AFD), toutes les structures ou porteurs d’innovations œuvrant du 2ème  C2D.

« Dans le cadre de ce programme le FICRA a exécuté quatre volets qui concerne la mise en valeur de trois barrages au  Nord de la Côte d’Ivoire, le conseil de gestion et la sécurité sanitaire de l’aliment. Pour le dernier volet c’est le fonds  compétitif pour l’innovation agricole durable (FCIAD) qui est une dotation de 6 milliards de FCFA, pour permettre des appuis abrogés  et le recherche de développement afin de sortir de tous les couloirs de l’université, des grandes écoles  et des centres de recherches. Les innovations qui servent de développement durable.

L’innovation doit être validée pour leur mise en œuvre  par  les filières agricoles elle-même. Et ces programmes seront suivis par notre structure », a t-il affirmé. Les domaines agricoles, animaux, halieutiques et forestiers sont bénéficiaires de ce fonds.  Selon lui, Directeur exécutif du FIRCA, ce projet se décline en trois grandes composantes. A savoir le financement des projets de recherche-développement innovants, la journée de l’innovation agricole durable (J’INNOV) et le concours de l’Innovation agricole durable (CIAD).

Aux dires du Dr Pierre Ackah Angniman,  en ce qui concerne le financement, le premier appel a été lancé le 06 avril 2017 pour achever le 06 juin 2017. Durant cette période, plus de 1200 dossiers ont été téléchargés à partir de 30 pays différents repartis  sur les 5 continents. Et à  la clôture, le FIRCA a enregistré 133 dossiers représenté par 56 structures. Et à l’issus de l’évaluation par le comité scientifique et technique (CST-FCIAD), le comité de pilotage a retenu 15 dossiers pour le financement par le FCIAD.

La signature officielle des contrats avec les structures retenues dans le cadre de ce premier appel à projet sont : L’ANADER, le CIRAD, le CNRA, le Centre Suisse de Recherche Scientifique, l’INP-HB, Université Nangui Abrogoua et Université Péléforo Gon Coulibaly de Korhogo.  Ces 15 projets ont été financés d’un montant global d’environ 2,5 milliards FCFA, avec une contribution du Fonds qui s’élève à environ 1,6 milliard FCFA, qui seraient exécutés.  « Ces projets couvrent 11fillières agricole dont 9 pour les filières de production végétales et 2 pour les filières animales. La fertilité des sols, la gestion efficace de l’eau, la mise au point d’itinéraires techniques innovants assurant la protection de l’environnement, la lutte contre les maladies à parasites ou à virus et les insectes nuisibles qui affectent l’agriculture ivoirienne et l’amélioration de la qualité des produits et la bonne gestion des intrants », a-t-il affirmé.

Ensuite, le directeur exécutif a énuméré des conditions d’éligibilité au financement des projets innovants  qui se portent sur plusieurs critères tels que les critères sur candidats, sur la sélection, sur les formalités.  «  Pour le  concours à l’innovation Agricole, il est ouvert par appel à la candidature pour les entreprises agricoles et prestataires de service liés à l’agriculture, les établissements universitaires, centre, laboratoire ou unités de recherche, les jeunes entrepreneurs et les innovateurs indépendants », a-t-il expliqué.

Quant à Caroline Piquet,  chargée de mission à l’AFD, elle pour sa part ajouter qu’ils sont là dans le cadre  du (FCIAD) qui est financé par ma structure. « Celle-ci est l’un de nos importants projets.  Ce financement sur les différents nouveaux du monde agricole.  Il a pour importance la sécurité sanitaire des aliments. Ceux qui nous réuni aujourd’hui, c’est mon collègue d’appui à la recherche dans l’innovation.   Car le secteur agricole est un aspect très important pour nous et pour aller plus loin dans la productivité, et l’amélioration des partis concernés dans ce projet »,a-t-elle dit.

Il faut noter que cette signature du FIRCA, est empreinte d’une lisibilité politique d’autant plus forte qu’elle a eu lieu dans l’enceinte du SARA 2017. Vitrine de l’agriculture ivoirienne, cette manifestation qui avait été interrompue ces quinze dernières années a repris sous l’impulsion du Président Alassane Ouattara.

Monique Tano

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com