Economie/ Les actions du PSAC dans la lutte contre la pauvreté en Côte d’Ivoire présentées au SARA 2017

21 novembre 2017

21 Nov. (agrici.net) – La 4ème édition du salon international de l’Agriculture et des Ressources Animales (SARA) dans la ville d’Abidjan a ouvert ses portes depuis le vendredi 17 novembre dernier sur la route de l’aéroport dans la commune de Port-Bouet. A cet effet, plusieurs organisations internationales intervenant dans le domaine agricole ont pris une part massive à ce salon. Parmi lesquels figure le Projet d’appui au Secteur Agricole en Côte d’Ivoire (PSAC), projet placé sous la tutelle du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER).

C’est en ce sens que  AGNEROH Amari Raphaël, Coordonnateur du PSAC, et par ailleurs Agro-économiste, a s’est confié à la presse ce lundi 20 novembre 2017 à 12 h, au SARA 2017 pour expliquer ses actions au grand public. Selon lui, sa structure a pour objectif de contribuer à la réduction de la pauvreté en milieu rural, à travers l’amélioration de l’accès des producteurs vulnérables aux technologies et aux marchés, tout en améliorant la gouvernance des filières Cacao, Hévéa, Palmier à huile, Coton et Anacarde. « Ce Projet bénéficie de l’appui financier de la Banque mondiale et de l’Agence Française de Développement, dans le cadre du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) pour le secteur agricole, destiné au financement du Programme d’Appui à la Relance des Filières Agricoles en Côte d’Ivoire (PARFACI) », a-t-il dit .

Poursuivant, M. Agneroh a affirmé que leurs défis est parmi tant d’autre, faciliter l’évacuation des produits agricoles sur le marché, rendre accessibles, les plants et semences améliorés, promouvoir la bonne gouvernance des filières agricoles et accompagner la structuration et la variation des filières agricoles. Le coordinateur a profité du SARA  pour donner quels résultats et acquis du PSAC. En, ce qui concerne, l’accès aux marchés le PSAC a réhabilité 1431,

 Km de routes de desserte agricole. Quant au volet productivité, 42530,5 ha de plantations villageoises créées et renouvelées par ledit projet avec  17500 bœufs de culture attelée distribué et 28500 pièges à mouches tsé-tsé de protection des beaufs installés. Pour le volet appui institutionnel 151 organisations professionnelles agricoles et unions de coopératives ont été appuyées par le PSAC. Aussi les modules de formations sur le management, la comptabilité, la négociation et le lobbying ont été donnés par le PSAC. « Plus de 140000 personnes ont bénéficiaires de nos projet en Côte d’Ivoire. Plusieurs changements ont également été apportés à nos bénéficiaires.

A savoir, la capacité à se déplacer et évaluer les produits agricoles aisément, revenue agricole améliorer, accès aux soins et à l’éducation, viabilité des organisations professionnelles agricoles et création d’interprofessions de la filière palmier et coton. Rappelons que le PSAC a été mis en vigueur depuis le 05 Mai 2014. Le PSAC s’inscrit dans le cadre du Programme National d’Investissement Agricole (PNIA) du Gouvernement adopté en Juillet 2010 et qui se veut un instrument de mise en œuvre du pilier agricole du Plan National de Développement (PND) 2012 – 2015.

Monique Tano

 

 

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com