Atsin Yao Léon, (Directeur Exécutif Adjoint du FIRCA) :« J’invite les producteurs à s’approprier des innovations et des nouvelles technologies de notre outil pour améliorer leurs plantations»

21 novembre 2017

A la 4ème édition du Salon international de l’agriculture et des ressources animales (SARA) en Côte d’ivoire qui se tient du 17 au 26 novembre 2017 à Abidjan sur la route d’aéroport , le Directeur Exécutif Adjoint du Fonds International pour la Recherche et le Conseil Agricoles (FIRCA), M Atsin Yao Léon a accordé le lundi 20 novembre un entretien à Agrici.net, dans lequel il exhorte les agriculteurs à utiliser les nouvelles technologies et les innovations pour améliorer leur revenue et leur niveau de vie.

Votre structure participe à la 4e édition du Salon international de l’agriculture et des ressources animales (SARA). Qu’est-ce qu’elle entend proposer à ce Salon international du monde agricole?

Comme en 2015, le FIRCA est un outil de l’Etat et des professionnelles agricoles. Nous sommes venus exposés l’ensemble des opportunités de nos produits au SARA 2017 à travers essentiellement deux stands. Un stand institutionnel et un stand innovation. Dans le stand institutionnel, nous présentons les acquis des projets qui ont été financés à partir des programmes de développement des filières et également des acquis des projets que l’Etat et les bailleurs de fonds ont bien voulu confier au FIRCA pour leur mise en œuvre. Donc c’est essentiellement les acquis de ses projets qui sont exposés. Notamment, la mise en œuvre du projet WAF dont ces acquis sont exposé dans le stand innovation.
Nous demandons au public de visiter ces stands. Parce que ces innovations ne pourront qu’améliorer les performances des bénéficiaires des producteurs agricoles. Donc, nous invitons vivement les visiteurs du monde agricole à visiter le stand innovation pour qu’ils s’imprègnent d’avantage et se rendre comptent de l’évolution des innovations qui sont mise en œuvre pour l’évolution de notre agriculture.

Quelles sont attentes au sortir du SARA 2017 ?

Au sortir du SARA 2017, nous attendons vraiment une meilleure connaissance du FIRCA. Aussi bien par l’Etat, par les partenaires techniques et financiers et surtout par les bénéficiaires ainsi que tous les acteurs de la filière agricole. Parce que le FIRCA, c’est un outil des professionnels, un outil au service de l’Etat et des professionnels agricole. Donc cet outil qui est au service de la mutation d’une économie agricole mérite d’être mieux connu et d’être mieux utiliser pour le développement de notre agriculture

Avez-vous un message au monde agricole pour une agriculture durable ?

Le message que je veux lancer aux paysans, c’est de leur dire qu’aujourd’hui le métier de l’exploitant agricole est un métier à part entière. Et ce métier comme tous métiers évolue. Il y a des technologies et des innovations qui sont mises au point. J’invite vraiment à s’approprier ces innovations et ces nouvelles technologies pour améliorer leurs plantations, leurs revenues et leur niveau de vie.

Quel est le bilan de votre structure durant l’année 2017 ?

Il y a de cela 14 ans que le FIRCA existe. Et chaque année, le FIRCA se bonifie. Et je dirai que cette année, le FIRCA travaille de mieux en mieux. Donc je pense que les premiers qui appariaient, c’est que l’ Etat et les bailleurs de fonds font de plus en plus confiance à cet outil qu’ils ont bien voulu mettre en place. Donc la participation des bailleurs de fonds s’accroît aussi bien que la participation des professionnels du secteur agricole, c’est-à-dire les cotisations professionnelles. Donc chaque année, le FIRCA fait un bilan positif. Pour l’année comme les autres années, je pense que le résultat est relativement positif.
Je voudrais clore mes propos en exprimant mes profondes gratitudes au gouvernement ivoirien et particulièrement au ministère de l’Agriculture et du Développement durable, le ministère des ressources animales et halieutiques Kobénan Kouassi Adjoumani et le ministère des eaux et forêts Richard Donwahi. Je leur dis merci pour cette opportunité qu’ils nous donnent afin de présenter ces résultats de notre travail au public et aussi permettre aux bénéficiaires, aux acteurs de filière de voir un peu tout les projets qui sont faits grâce à leur efforts pour améliorer leur performances.

Entretien réalisé par
Monique TANO

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com