Miss Showcolat 2017: Le concours commence le 25 novembre 2017 à Abengourou

13 novembre 2017

La salle ‘’Emmanuel Dioulo’’ de l’hôtel du District d’Abidjan-Plateau a abrité le jeudi 9 novembre 2017 le lancement de la deuxième Edition du concours de beauté ‘’ Miss Showcolat’’ organisée par le Club Café-Cacao de Côte d’Ivoire.

‘’Exploitation des enfants dans la cacaoculture’’, tel est le thème de cette Edition. Selon André Kando, président du Club Café-Cacao et commissaire du concours, ‘’ Miss Showcolat’’ a pour objectif de faire la promotion des valeurs agricoles et culturelles de la Côte d’Ivoire. C’est pourquoi, soutient-il, il faut donner un visage au cacao ivoirien lequel visage se veut beau et expressif surtout féminin. Sur sa lancée, le président André Kando a dit : « Nous voulons emboiter le pas à la Première Dame de Côte d’Ivoire pour dire haut et fort que le cacao ivoirien n’est pas produit par les enfants esclaves. Nous voulons amplifier sa voix». Puis, d’ajouter : « Nous avons besoin de communiquer sur la qualité du cacao ivoirien bien que nous soyons les premiers producteurs mondiaux avec plus de 2 millions de Tonnes. C’est cette mission assignée à la Miss Showcolat». Et de dire : « Les candidates seront soumises aux questions de culture générale sur l’actualité du secteur du cacao ».

Quant à Mme Seayet Oulaï Ange, présidente du comité d’organisation, elle a révélé qu’il y aura des présélections au cours desquelles les candidates ayant obtenu la première place, seront qualifiées directement pour la finale et celles retenues comme 1ère et 2ème dauphines participeront aux demi-finales. Les hostilités des présélections, précise-t-elle, commencent avec la ville d’Abengourou le 25 novembre 2017. Suivra Daloa le 28 novembre qui sera suivie par Man le 1er décembre 2017 avant de prendre fin à Abidjan le 05 décembre 2017. Des candidates doivent, martelé-t-elle, avoir un âge compris entre 18 et 25 ans et avoir des notions sur la cacaoculture. Elles pourront compétir quelles que soient leurs nationalités.

Pour Fadika Kramo-Lanciné, réalisateur ivoirien et conseiller technique au ministère de la Culture et de la Francophonie, qui parle de la Côte d’Ivoire, parle de cacao. C’est pourquoi, en son nom personnel, il a promis de faire un film de 90 minutes sur le cacao ivoirien pour accompagner Miss Showcolat.

Quant à Mme Mango Jocelyne, directrice de Totem Communication, elle a appelé les annonceurs à associer leur image à l’évènement. Puis, elle a traduit toute sa reconnaissance au Club Café-Cacao pour la confiance placée en sa structure pour cette deuxième édition.
Miss Showcolat sera l’Ambassadrice des produits agricoles notamment du cacao dans les foires et salons internationaux. Aussi, agira-t-elle en faveur de l’agrotourisme en Afrique et dans le monde.

M. Ouattara

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com