Lutte contre le travail des enfants : La formation professionnelle pour booster l’insertion des adolescents

7 novembre 2017

(fratmat.info) Le ministre de l’Emploi et de la Protection sociale a ouvert, hier, à Cocody, la 6e réunion annuelle des partenaires de la Fondation International cocoa initiative (Ici).

Selon une étude réalisée par l’université Tulane de New Orleans (Etats-Unis) dans les communautés cultivatrices de cacao en Côte d’Ivoire, 60,1 % des travailleurs sont des adolescents âgés de 15 à 17 ans, contre seulement 19,4 % dans la tranche des 5 – 11 ans. Une autre étude menée par le Fondation International cocoa initiative (Ici) sur le marché du travail en Côte d’Ivoire révèle que les adolescents de 14 à 17 ans sont plus exposés au travail des enfants. La proportion atteint presque les 20 % contre 5 % chez les 12 – 13 ans et 13 % chez les 5 – 11 ans.
Pour juguler cette tendance, la Fondation Ici et ses partenaires ont entrepris de mener des actions fortes en mettant l’accent sur la formation professionnelle des enfants les plus exposés au travail. Ils ont réaffirmé cet engagement, hier, lors de leur 6e assemblée annuelle à l’hôtel du Golf à Cocody. La rencontre, qui avait pour thème « Explorer des opportunités d’éducation et de formation professionnelle pour les adolescents de 13 à 17 ans », a pour objectif, au dire d’Euphrasie Aka, coordonnatrice nationale Côte d’Ivoire de la Fondation Ici, de trouver des réponses efficaces et pérennes à l’exploitation des enfants. « Cet événement est une journée de réflexion sur les opportunités, les défis est les bonnes pratiques en matière d’amélioration de l’accès à la formation et à l’éducation formelle et non-formelle de qualité pour les adolescents dans les zones de production de cacao », a-t-elle relevé.
Au nom de Dominique Ouattara, présidente du Comité national de surveillance des actions de lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants (Cns), le ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, Jean-Claude Kouassi, a fait savoir que l’ambition de la Côte d’Ivoire est de réduire de 70 % et à court terme le travail des enfants. Outre la répression, le gouvernement ivoirien développe, selon le président du comité interministériel de la lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants, une politique publique d’éducation, de santé pour tous et de promotion des droits de l’enfant.
Ont pris part à cette 6e réunion, des partenaires de la Fondation Ici, des représentants des gouvernements ivoirien et ghanéen, de l’industrie du chocolat, des organisations internationales et de la société civile.
GERMAIN GABO

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com