Protestation du Parti communiste de Côte-d’Ivoire contre «la répression de la marche pacifique des paysans à Issia»

5 novembre 2017

(connectionivoirienne.net) Ce vendredi 3 novembre 2017 à l’appel de l’Union Syndicale des paysans de Côte d’Ivoire, les paysans producteurs de café cacao, se sont rassemblés à Issia pour une marche pacifique de protestation contre le nouveau prix bord champ du cacao fixé à 700f le kg. Pour cette marche qui devait se terminer par la remise d’une motion de protestation au Préfet, les organisateurs comme le prévoit la loi avaient pris le soin d’informé les autorités sur la tenue de cette marche et de son itinéraire.

Au lieu de faire encadrer les marcheurs, les autorités contre toute attente lâchent contre eux la police. Celle-ci à coup de gaz lacrymogène et de matraques répriment violemment la manifestation, font des blessés graves et procèdent à des arrestations tout à fait illégales
Le Parti Communiste Révolutionnaire de Côte d’Ivoire (PCRCI) :

1. S’indigne du traitement inhumain fait aux paysans qui ne voulaient qu’organiser une marche pacifique de protestation ;
2. Dénonce cette atteinte portée aux libertés de manifester qui est un droit inscrit dans la constitution ;
3. Exige la libération immédiate des manifestants arrêtés, la prise en charge des blessés par l’Etat ;

4. Demande que le pouvoir ouvre avec les organisations des paysans en l’occurrence l’Union Syndicale des paysans de Côte d’Ivoire, initiatrice de la marche, des négociations aux fins de parvenir à une meilleure rémunération du kg de cacao et apaiser le monde paysan.

Le Parti Communiste Révolutionnaire de Côte d’Ivoire (PCRCI), exprime toute sa compassion aux paysans victimes de la barbarie des forces de l’ordre et assure l’Union Syndicale Paysanne de Cote d’Ivoire de son soutien dans sa lutte pour de meilleures conditions de vie.

Pour le PCRCI
Achy Ekissi Secrétaire Général

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com