FAGEM : Le début d’une révolution agro-industrielle via l’innovation digitale

5 novembre 2017

Des opérateurs économiques, des acteurs du monde du digital, de l’agro-industrie et autres, venus de divers horizons, se sont retrouvés mardi 31 octobre 2017 à l’hôtel Azalaï de Cotonou, pour la première édition du «Forum Afrique grenier du monde».

Cotonou a accueilli, mardi 31 octobre 2017, la toute première édition du «Forum Afrique grenier du monde», organisée par le think tank ‘’Afrique grenier du monde’’, sous le parrainage de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib), et destinée à déclencher la révolution de l’agro-industrie avec des solutions digitales.

C’est une rencontre internationale initiée de think tank Afrique grenier du monde, fondé par Charlotte Libog, ceci dans le but de susciter une nouvelle dynamique agro-industrielle en Afrique, en se servant de l’opportunité sans précédent qu’offre le digital. Cette première édition abritée par le Bénin avec le parrainage de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib), s’est déroulée autour du thème «L’innovation digitale au service de l’agro-industrie».
Pour le président de la Ccib, Jean-Baptiste Satchivi, c’est un forum qui met l’agriculture et l’agro-alimentaire au cœur de l’émergence des pays africains. Et en cela, il doit selon lui bénéficier de l’adhésion de tous, car « face à une démographie mondiale en forte croissance, optimiser le potentiel agricole africain est devenu un enjeu crucial, puisque lié à la survie même de l’espèce humaine ». Et le défi qui incombe aux différents acteurs des secteurs agricoles et agro-industriels, indique-t-il, trouve sa source dans la problématique d’un modèle financier, foncier, infrastructurel et technologique, d’accès aux marchés, qui permette réellement à l’Afrique entière de s’épanouir, en exploitant de manière intelligente et judicieuse les 65% de terres arables non encore cultivées, dont est riche le continent
L’objectif assigné à l’ensemble des panels d’échanges a été de trouver des solutions agro-digitales pouvant permettre de relever ce défi, de renforcer les mécanismes de financement mixtes (privé-public) conduisant à des financements appropriés, et d’accroitre la production locale et la réduction des importations massives de denrées alimentaires. A propos, le Directeur de cabinet du ministre du plan et du développement, Ruffino d’Almeida, a rassuré de la disponibilité du gouvernement béninois à donner corps aux différentes propositions issues de ce forum, car témoigne-t-il, c’est une initiative venue à point nommé et qui rencontre la vision de l’Etat béninois dans le secteur du développement des filières agricoles pour transformer le visage de l’économie béninoise et créer plus d’emplois et de richesses. Il a aussi salué le leadership de la Ccib qui a pris à bras le corps cette initiative et a pu mobiliser le secteur privé autour. Cette adhésion de la Ccib se justifie à en croire le président de l’institution.

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com