“La Turquie doit être présente en Afrique et partout dans le monde”

2 novembre 2017

(trt.net) Le ministre Ahmet Esref Fakibaba participe au Salon international de l’Agriculture, du Machinisme agricole et de la Pêche (SIAMAP 2017), où la Turquie est l’invité d’honneur

Le ministre turc de l’Alimentation, de l’Agriculture et de l’Elevage, Ahmet Esref Fakibaba, a détaillé les travaux du gouvernement visant à faire baisser les prix de la viande en Turquie.

Le ministre Fakibaba répondait aux questions du correspondant de l’AA à Tunis où il participe actuellement au Salon international de l’Agriculture, du Machinisme agricole et de la Pêche (SIAMAP 2017), où la Turquie est l’invité d’honneur.

“Nous avons travaillé pour que le prix du kilogramme de la viande hachée soit de 29 TL (environ 7,6 dollars US) et celui de la viande en morceaux de 31 TL (environ 8,1 dollars). Très prochainement, les chaines de magasins qui prendront part à ce projet seront connus”, a-t-il fait savoir.

Fakibaba a précisé que ces prix “sont définitifs” et qu’une fois les propositions examinées, la viande à ce prix sera disponible dans les magasins de l’ensemble des 81 provinces de Turquie.

“Notre objectif consiste à faciliter l’accès de nos citoyens, à faibles revenus, aux protéines et à la viande. Mais dans le même temps, nous devons protéger nos éleveurs. Normalement, nous achetons un kilo de carcasse à 23,80 TL, nous avons passé ce prix d’achat à 25 TL. Dans un sens, nous diminuons le prix d’achat pour nos citoyens, mais nous augmentons le prix de vente pour nos producteurs. Les deux sont gagnants”, s’est-il réjoui.

Selon le ministre, cette mesure va profiter à de nombreux éleveurs, producteurs, bouchers et consommateurs.

Le ministre turc s’est ensuite exprimé au sujet du Salon de l’Agriculture en Tunisie.

Il a d’abord salué l’accueil réservé par les Tunisiens aux Turcs et à la Turquie.

“La fraternité entre nos deux pays est très ancienne et nos cultures se ressemblent. La ville (Tunis) ressemble à certaines de nos villes comme Sanliurfa (sud). La population est très accueillante, très chaleureuse. A mes yeux, la Tunisie est la porte d’entrée à l’Afrique. Nos entrepreneurs doivent absolument investir ici”, a-t-il déclaré.

Fakibaba a également indiqué avoir discuté de cette question avec l’ambassadeur de Turquie à Tunis, Omer Faruk Dogan.

“Les entrepreneurs turcs peuvent tout particulièrement investir dans les engrais, le phosphate, l’olive, les équipements agricoles et les systèmes d’irrigation”, a-t-il indiqué.

“La Turquie doit être partout. En Afrique, en Asie, en Europe … . Nous devons bien exploiter les opportunités qui se présentent. A l’étranger, les personnes ont une bonne image de la Turquie et de notre Président de la République”, a-t-il conclu.

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com