Fuite du cacao vers le Ghana : Comment freiner la vente illicite ?

25 octobre 2017

(fratmat.info) Comment freiner la vente illicite de cacao en Côte d’Ivoire ? Cette question mérite d’être posée, dans la mesure où des planteurs, au terme d’une année de dur labeur, ne sont pas prêts à renoncer à faire des bénéfices.

« Pourquoi voulez-vous que je vende mon cacao à 700 FCfa ?», s’interrogent certains d’entre eux. Qui veulent savoir pourquoi le Ghana propose 950 FCfa à ses planteurs pendant que la Côte d’Ivoire paie le kilogramme à 700 FCfa. Dans ces conditions, malgré la sensibilisation des autorités, d’aucuns préfèrent considérer le bénéfice immédiat. Vendre à 800 FCfa le kilogramme.
L’État ivoirien doit donc revoir les choses. Mais que faut-il revoir au juste ? Surveiller efficacement la frontière ivoiro-ghanéenne ?
Mettre aux arrêts les personnes qui seront prises en train de faire sortir le cacao ivoirien en direction du Ghana ? Plusieurs stratégies peuvent être étudiées dans le cadre de cette lutte. Mais la plus efficace, de notre point de vue, c’est l’harmonisation des prix entre la Côte d’Ivoire, premier producteur mondial et son dauphin ghanéen.
En clair, la Côte d’Ivoire doit faire en sorte que son prix garanti soit toujours égal, au moins, à celui proposé au Ghana. C’est à ce prix seulement que nous conserverons notre rang de premier producteur mondial.
Si nous continuons à pratiquer des prix inférieurs à ceux pratiqués par notre voisin immédiat, nous risquons de perdre une bonne partie de notre production à son profit. La conséquence, c’est que nous pourrons même perdre notre rang de premier producteur mondial.
Un rang qui nous a valu l’installation du siège de l’Organisation internationale du cacao en Côte d’Ivoire. Le Ghana et la Côte d’Ivoire doivent, dans le cadre de leur coopération, étudier tous les mécanismes pouvant faire en sorte que les prix au niveau international demeurent à un meilleur niveau.
Dans cette optique, l’idée de la mise en place d’un stock régulateur du cacao entre les deux pays pourrait être salutaire. Ce mécanisme permettra de créer des centres d’entreposage spécialisés dont l’objectif sera de stocker le cacao afin de réguler l’approvisionnement du marché et faire grimper le prix au niveau mondial
J C. AKA

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com