Côte d’Ivoire/ Les cacaoculteurs de San Pedro invités à sortir des forêts classées

16 octobre 2017

( AIP) San Pedro – Le conseiller technique du directeur général du Conseil du café-cacao, Silué Boloba, a exhorté les planteurs de cacao de la région de San Pedro (Sud-Ouest) à quitter les forêts classées pour éviter de porter préjudice à la commercialisation du cacao ivoirien sur le marché international.

M. Silué a fait cette recommandation vendredi à San Pedro à la cérémonie locale de lancement de la campagne de cacao 2017-2018. Selon lui, les partenaires commerciaux au niveau international demandent désormais que l’on arrête d’acheter du cacao en provenance de forêts classées.

« Nous demandons à ceux qui sont dans les forêts classées de sortir et d’aller cultiver le cacao ailleurs, pour ne pas encore créer des problèmes à la Côte d’Ivoire », a déclaré Silué Boloba. Il a rappelé le tort qu’a causé à la Côte d’Ivoire la question du travail des enfants dans la cacaoculture et pour laquelle la Première Dame Dominique Ouattara a dû s’impliquer pour corriger les choses.

Les planteurs ont été invités à aller cultiver dans les jachères et à éviter d’étendre inutilement leurs plantations aux forêts classées.

Le conseiller technique a expliqué que de nouvelles techniques culturales préconisées par l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER) et des variétés nouvelles de cacao développées par le Centre national de recherche agronomique (CNRA) de Côte d’Ivoire, permettent notamment avec le ‘’cacao Mercedes’’, d’avoir une production de qualité à court délai, dans un espace de jachère, en plus de pouvoir y associer la culture vivrière.

jmk/cmas

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com