L’Institut international pour l’agriculture tropicale (IITA) fête ses 50 ans, renforcé

31 juillet 2017

(commodafrica.com)-Rappelons que l’IITA a été créé en 1967, fruit d’un partenariat entre les fondations Ford et Rockefeller. Principale institution de recherche agricole du continent, il a pour objectif de travailler sur l’innovation agricole afin d’améliorer la production et la productivité des principaux produits de base en Afrique, notamment le manioc, la banane et le plantain, la patate douce, le niébé, le maïs, le soja. Aujourd’hui, l’IITA a développé un partenariat stratégique avec plus de 200 scientifiques travaillant dans 18 pays, a souligné Nteranya Sanginga, directeur général de l’Institut.

L’IITA fait partie du réseau du CGIAR, le partenariat mondial de recherche agricole. Toutefois, rappelons qu’en 2014/15, les financements du CGIAR ont été considérablement réduits, passant d’environ $ 35 millions en 2014 à environ $ 22 millions en 2015, ce qui a obligé l’IITA à recourir davantage à des financements bilatéraux et ce d’autant plus que le budget de l’IITA a considérablement augmenté depuis 2010. En 2015, il était de $ 107,315 millions. Ainsi, entre 2014 et 2015, pour compenser la baisse du CGIAR, les contributions bilatérales otn augmenté, notamment celles de l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID), de la Banque africaine de développement (BAD), de la Bill & Melinda Gates Foundation et, dans une moindre mesure, de l’Université de Wageningen aux Pays-Bas, de la coopération allemande GIZ, du Centre international d’amélioration du maïs et du blé (CIMMYT) et de l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI).

Des partenariats renforcés

Relativement nouveau venu parmi les bailleurs de l’IITA, selon le rapport annuel de l’Institution, la BAD a décidé de travailler avec l’IITA afin de transformer l’agriculture africaine notamment au travers des technologies, a déclaré le président de la Banque Akinwumi Adesina à l’occasion de ce 50ème anniversaire. Rappelons que le patron de la BAD est l’ancien ministre de l’Agriculture au Nigeria.

Entre autres, la BAD et l’IITA, avec d’autres organisations, ont développer la plateforme technologique nommée Technologies pour la transformation de l’agriculture africaine (TAAT) qui sera lancée cette année. La BAD et la Banque mondiale devraient investir $ 800 millions dans TAAT.

Le président de la BAD a saisi l’occasion de cet anniversaire pour rappeler que son institution investira $ 24 milliards dans l’agriculture ces 10 prochaines années dans le cadre de son programme “Nourrir l’Afrique”.

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com