Les producteurs d’anacarde de Sakassou sensibilisés sur l’utilisation des pesticides

19 juin 2017

19 Juin (agrici.net) – Le sous-préfet de Sakassou, Assi Diahou Achille, assisté par des techniciens de la direction de l’Agriculture et de l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER) ont sensibilisés les producteurs d’anacarde de la localité à la bonne qualité des noix de cajou et au bon usage des herbicides.

Notant que le sol du département de Sakassou est propice à la culture de l’anacarde, le sous-préfet a estimé lors de cette rencontre tenue le 07 juin, que cette culture de rente peut, à n’en point douter, constituer un atout majeur pour retenir les bras valides dans les villages.

Aussi, a-t-il encouragé les chefs des villages présents à la rencontre, à céder des terres cultivables aux jeunes de leur village qui veulent pratiquer cette culture.

Quant aux techniciens de l’Agriculture et de l’ANADER, ils ont affirmé leur disponibilité à accompagner les producteurs de noix de cajou.

Insistant sur la qualité de la noix de cajou et l’utilisation des herbicides appropriés, le représentant de la direction de l’Agriculture a expliqué que ne doivent être ramassées et vendues que les noix de cajou tombées d’elles-mêmes par terre.

Pour sa part, M. Djè Konan de l’ANADER a prévenu qu’il existe des herbicides contrefaits utilisés dans les plantations d’anacarde. Ces produits frauduleux sont nuisibles pour le sol et pour les êtres vivants. D’où, la nécessité pour les producteurs de la noix de cajou de se faire conseiller par les agents de l’ANADER et de l’Agriculture, a-t-il poursuivi.

La Côte d’Ivoire est devenue, depuis deux ans, le premier producteur mondial de noix de cajou devant l’Inde, avec une production avoisinant 700 000 T.

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com