L’Icco table sur un surplus de 382 000 tonnes de cacao en 2016/2017

2 juin 2017

2 Juin (Agence Ecofin) – Les prévisions de l’Organisation internationale du cacao (Icco) relatives au surplus de cacao de la saison 2016/2017 ont été de nouveau révisées à la hausse, passant à 382 000 tonnes, soit 44,7 % de plus que la précédente estimation (264 000 tonnes) datant de février dernier, rapporte Reuters.

Selon l’organisation, ce rehaussement tient à un volume mondial record de 4,69 millions de tonnes qui est désormais attendu, contre 4,55 millions de tonnes initialement prévues. Cette croissance sera portée par les principaux pays producteurs que sont le Ghana et la Côte d’Ivoire.

Le Ghana confirmera, pour la troisième année consécutive, une reprise de sa production avec 950 000 tonnes, soit le second meilleur niveau de son histoire et un relèvement de 100 000 tonnes par rapport aux estimations précédentes.

Pour sa part, la production ivoirienne gagnera 80 000 tonnes de plus que prévu pour s’établir à 1,98 million de tonnes, un nouveau record qui confortera le rang de premier producteur de la matière première, arraché par la Côte d’Ivoire au Ghana depuis la saison 1977/1978.

Toutefois, rappelle l’Icco, cette embellie au niveau des deux principaux fournisseurs mondiaux devrait stimuler le développement de la contrebande de cacao. La faute à une baisse de 36 % du prix minimum garanti aux producteurs ivoiriens durant la récolte intermédiaire à 700 francs CFA (fcfa) pour le kilogramme de fèves contre 1100 fcfa lors de la saison principale.

Du côté des cours mondiaux, la perspective de ce stock mondial élevé nourrira la baisse prévue par la Banque mondiale. Selon les estimations de l’institution financière datant d’avril dernier, les prix devraient chuter de 25%, cette année, à la faveur d’un marché mondial bien approvisionné.

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com