Banque africaine de développement : vingt-quatre milliards $ pour sortir l’Afrique de la faim au bout de dix ans

29 mai 2017

29 Mai (adiac-congo) – C’est le prix à payer pour engager une véritable révolution verte dans le continent africain. À l’occasion des 52èmes assemblées générales de la Banque africaine de développement (BAD) du 22 au 26 mai 2017 à Ahmedabad (Inde), les 3 000 délégués invités à cet événement annuel ont réaffirmé l’importance de renforcer la coopération avec les partenaires asiatiques, dont l’Inde et le japon pour réussir le programme de transformation de l’Afrique.

Le choix par la BAD d’une ville indienne pour tenir une rencontre d’une telle ampleur n’est pas le fruit d’un simple hasard. En effet, comme l’a expliqué le président de cette institution financière panafricaine, Dr Akinwuni A. Adesina, l’Inde a réussi sa révolution verte qui a permis de sauver des millions de personnes de la famine. Ce modèle de réussite ne peut qu’inspirer l’Afrique qui ne ménage aucun effort pour accélérer sa transformation agricole. Une initiative à l’échelle africaine, à savoir les activités agri-preneurs, existe déjà pour attirer de plus en plus de jeunes diplômés vers l’agriculture en tant qu’activité lucrative. Il s’agit de l’une de nombreuses créations de la BAD au cours des dernières années. En partant cette fois du modèle indien, le continent africain réfléchit sur les voies et moyens de réduire sa pauvreté et d’assurer sa sécurité alimentaire. Il est aussi question de réaliser la transformation des différentes économies de la région car l’agriculture entretient des liens serrés avec plusieurs secteurs classés prioritaires. Lire la suite sur adiac-congo.com

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com