Cameroun : La rareté des semences plombe la productivité agricole

5 avril 2017

5 Avr(info-afrique)Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural (MINADER), Henri Eyébé Ayissi, a procédé le 10 mars 2017 au lancement officiel de la campagne agricole 2017 au Cameroun

L’objectif du gouvernement est de booster la production agricole. Or, la place accordée aux intrants (engrais, plants, semences améliorées, etc.) est négligeable. En agronomie, la semence est l’intrant le plus important, car d’elle dépend la productivité des exploitations et la compétitivité du secteur.

Comment expliquer le déficit des semences au Cameroun ?

Déjà en 2013, le gouvernement prévoyait dans son plan de relance du secteur cacao d’atteindre 600 000 tonnes à l’horizon 2020 en décalage avec les réalités du terrain. En effet, partir de 200 000 tonnes en 2013 à 600 000 tonnes en 2020 supposait que l’on produise 400 000 tonnes en 6 ans.

Cela supposait la culture de 270 000 hectares (un hectare produit 1,5 tonne) et la disposition de 337,5 millions de plants (un hectare nécessite 1250 plants). Or en 2017, ces plants n’existent toujours pas compte tenu de la faible lire la suite ici

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com