Le Gouvernement de Côte d’Ivoire et Mars Inc. renouvellent leur partenariat pour un développement durable du secteur cacao à travers la signature d’un mémorandum d’entente.

29 mars 2017

La République de Côte d’Ivoire et Mars Inc. ont procédé aujourd’hui 29 mars 2017 à la signature d’un Mémorandum d’Entente afin de renforcer leur collaboration en faveur d’un développement durable pour le secteur cacao.

Ce Mémorandum d’Entente s’inscrit dans le cadre de la vision du Gouvernement de promouvoir le partenariat public-privé comme moyen de promotion d’une économie cacaoyère durable.

A l’entame de la cérémonie, prenant la parole en premier, le Président de Mars Global Chocolat, Monsieur Jean-Christophe FLATIN, s’est réjoui de la signature de ce mémorandum qui rentre dans la droite ligne des valeurs de richesses partagées que défend son groupe.

En effet, afin de contribuer à la réalisation de la vision du Gouvernement et satisfaire sa politique interne de durabilité, Mars Inc. formalise son engagement à travers la signature de ce Mémorandum d’entente dont les objectifs sont parfaitement alignés à ceux de la réforme de la filière cacao.

Notons que ce Mémorandum d’Entente succède au premier accord portant sur le programme Vision for Change, signé en 2010 et engage aujourd’hui les deux parties jusqu’en 2025.

Dans le cadre de ce nouvel accord, Mars Inc. investira 180 millions de dollars afin de contribuer à la lutte contre la maladie du « Swollen Shoot », à la recherche pour le développement durable de la production, au développement communautaire, à l’amélioration de la productivité et la durabilité de la production de cacao et enfin à la création de valeur ajoutée. Portant ainsi à un total de 280 millions de dollars les investissements de Mars Inc en Côte d’Ivoire jusqu’en 2025.

Le Ministre de l’Agriculture et du Développement Durable, Monsieur Mamadou Sangafowa COULIBALY, a quant saluer l’engagement du groupe MARS tout en rappelant la stratégie du Gouvernement en matière de développement durable du secteur cacao, traduite par la mise en œuvre de la réforme la filière en 2012.

Pour rappel , cette réforme menée par l’Etat de Côte d’Ivoire avait pour objectif l’amélioration de la productivité des exploitations, de la qualité des produits et des conditions de vie et de travail des producteurs à travers notamment l’amélioration et la stabilisation de leur revenu par la fixation d’un prix minimum bord-champ garanti représentant 60% du prix CAF.

Il a conclu ses propos par le souhait d’un partenariat durable et prospère entre le premier producteur mondial de cacao et le premier chocolatier au monde.

Pour l’occasion, Le Directeur Général du Conseil du Café-Cacao, madame Massandjé TOURE-LITSE accompagnée de ses proches collaborateurs, a pris part à cette cérémonie hautement importante pour le secteur qu’elle dirige.
Des échanges de cadeaux entre les deux parties et une photo de famille ont mis fin à cette cérémonie de signature, suivie de la première réunion du comité de pilotage de ce mémorandum.

L’intégralité du discours du Ministre de l’agriculture

Comments

comments

, ,
Newsletter Powered By : XYZScripts.com