Côte d’Ivoire/ 7 000 producteurs agricoles bénéficient d’une assurance-maladie

24 mars 2017

24 Mars(agrici.net)Yamoussoukro, – Sept mille producteurs du secteur agricole et de l’artisanat de Yamoussoukro et des régions du Bélier (Centre), de la Marahoué (Centre-Ouest) et de l’Agneby-Tiassa (Sud) bénéficient d’une assurance-maladie.

L’annonce a été faite par le conseiller thématique régional (CTR) du Centre international de développement et de recherche (CIDR), Soro Doférégouo, lors de la 7ème réunion du comité de pilotage tenue jeudi à Yamoussoukro.

« Après trois ans et demi de mise en œuvre, le projet de promotion des mutuelles de santé au profit du secteur agricole et informel, a permis de mettre en place à ce jour, deux mutuelles santé fonctionnelles, Yokpa et Oukalè, de sélectionner plus de 66 centres de santé conventionnés et neuf pharmacies privées partenaires, avec des centaines de prises en charge réalisées », a fait savoir M. Soro.

Selon lui, la prise en charge médicale des producteurs a effectivement débuté en mai 2014 avec la mutuelle Yokpa, dans 90 villages des départements de Yamoussoukro, de Tiébissou et de Bouaflé, et en 2015 avec la mutuelle Oukalè dans 67 villages de Toumodi, de Djékanou et de Taabo. « Concernant les artisans, ils ont été intégrés en juillet 2016, soit 1009 personnes dont 109 artisans et 800 personnes à charge », a-t-il précisé.

Démarré en juillet 2013, le projet de promotion des mutuelles de santé au profit du secteur agricole et informel s’inscrit dans un partenariat public-privé. Il est mis en œuvre par le CIDR et vise à améliorer l’état de santé de 50 000 producteurs agricoles dont 20 000 à Yamoussoukro.

Le projet bénéficie d’un appui technique de Biopartenaire, une entreprise de négoce de cacao ainsi que du financement de l’Agence française de développement (AFD) et de la Coopération allemande (GIZ).

La 7ème réunion du comité pilotage des mutuelles des acteurs du secteur agricole était présidée par le préfet de Djékanou, Mme Julie Aka Sonoh. L’objectif est de pérenniser le projet qui est à son terme, mais surtout de le réorienter vers la Couverture maladie universelle instaurée par le gouvernement, en faveur de l’ensemble de la population.
(Yamoussoukro, 23 mars (AIP)- Sept mille producteurs du secteur agricole et de l’artisanat de Yamoussoukro et des régions du Bélier (Centre), de la Marahoué (Centre-Ouest) et de l’Agneby-Tiassa (Sud) bénéficient d’une assurance-maladie.

L’annonce a été faite par le conseiller thématique régional (CTR) du Centre international de développement et de recherche (CIDR), Soro Doférégouo, lors de la 7ème réunion du comité de pilotage tenue jeudi à Yamoussoukro.

« Après trois ans et demi de mise en œuvre, le projet de promotion des mutuelles de santé au profit du secteur agricole et informel, a permis de mettre en place à ce jour, deux mutuelles santé fonctionnelles, Yokpa et Oukalè, de sélectionner plus de 66 centres de santé conventionnés et neuf pharmacies privées partenaires, avec des centaines de prises en charge réalisées », a fait savoir M. Soro.

Selon lui, la prise en charge médicale des producteurs a effectivement débuté en mai 2014 avec la mutuelle Yokpa, dans 90 villages des départements de Yamoussoukro, de Tiébissou et de Bouaflé, et en 2015 avec la mutuelle Oukalè dans 67 villages de Toumodi, de Djékanou et de Taabo. « Concernant les artisans, ils ont été intégrés en juillet 2016, soit 1009 personnes dont 109 artisans et 800 personnes à charge », a-t-il précisé.

Démarré en juillet 2013, le projet de promotion des mutuelles de santé au profit du secteur agricole et informel s’inscrit dans un partenariat public-privé. Il est mis en œuvre par le CIDR et vise à améliorer l’état de santé de 50 000 producteurs agricoles dont 20 000 à Yamoussoukro.

Le projet bénéficie d’un appui technique de Biopartenaire, une entreprise de négoce de cacao ainsi que du financement de l’Agence française de développement (AFD) et de la Coopération allemande (GIZ).

La 7ème réunion du comité pilotage des mutuelles des acteurs du secteur agricole était présidée par le préfet de Djékanou, Mme Julie Aka Sonoh. L’objectif est de pérenniser le projet qui est à son terme, mais surtout de le réorienter vers la Couverture maladie universelle instaurée par le gouvernement, en faveur de l’ensemble de la population.
(agrici.net)

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com