Campagne coton 2016-2017 : La filière opte à nouveau pour le zonage

23 mars 2017

Niakara, 23 Mars (agrici.net) – Le Conseil du Coton et de l’anacarde a entamé ce Mercredi 21 Mars dans la localité de Niakaramandougou, une mission de sensibilisation des acteurs sur le zonage de la filière coton.

Décidé par le Gouvernement ivoirien dans le cadre de la réforme de la filière coton adopté en mars 2013, ayant été concrétisé par le décret n°2016-1153 du 28 Décembre 2016 portant institution du zonage agro-industriel dans la filière coton, le principe du ‘’zonage’’ consiste en l’attribution de zones exclusives d’intervention à chacune des sociétés cotonnières sur la base d’une convention de concession et d’un cahier de charges.

« L’avantage de ce schéma est d’optimiser les coûts de production en évitant par exemple pendant la commercialisation que des sociétés cotonnières aillent chercher le coton graine au delà du rayon économique avec pour conséquence le renchérissement du coût de production du coton ivoirien et donc sa non compétitivité. », a souligné le PCA du CCA, M. BAMBA Mamadou.

Dans la pratique, le découpage s’est fait comme suit : « Le bassin cotonnier a été découpé en 18 zones dont 16 appelés Zones Exclusives d’Activités (ZEA), et ont été définis autour des unités d’égrenage existantes et attribuées aux sociétés cotonnières de ces unités. Deux zones appelées Zones de Développement du Coton (ZDC), autour de Bouna et Touba ont été laissées libres pour donner la possibilité au Gouvernement de répondre à de futurs projets d’installation e nouveaux opérateurs ou d’expansion d’opérateurs existants. », a expliqué M. Adama COULIBALY, DG du CCA.

Selon lui, le zonage qui va être mis en œuvre dans la campagne 2016-2017 va dans le sens de privilégier l’intérêt de la filière coton et de ses acteurs. Il va permettra le rétrécissement des distances effectuées par les sociétés cotonnières dans l’acheminement de leur produit et va leurs permettre de diminuer les coûts de transport du coton.

« Avant nous étions pas d’accord pour le zonage mais maintenant nous avons compris qu’il faut aller au zonage pour pouvoir faire du bon coton, pour pouvoir produire la bonne qualité de coton et aussi la quantité du coton, pour qu’aussi chacun de notre département puisse être aider par les sociétés cotonnières (…) », a souligné M. YEO Lagaton, PCA des producteurs de coton de Cote d’Ivoire.

Aux sorties de cette séance de sensibilisation des acteurs de la filière coton de Niakara qui ont répondus présent à cet appel et qui ont portés un intérêt particulier au principe du Zonage, le DG M. Adama COULIBALY a exhorté l’ensemble des cotonculteurs et les différentes sociétés cotonnières à participer à la mise en œuvre effective de ces découpages pour le bien être de la filière.

Notons que la Cote d’Ivoire a connue une baisse de 31% de coton lors de la campagne 2015-2016, soit 310 000 T contre 450 000 T en 2015.

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com