Gagnoa /Crise dans la filière café cacao – Les producteurs appelés à l’apaisement

22 mars 2017

Gagnoa (agrici.net)22Mars Des producteurs de cacao de la région du Goh ont été appelés à l’apaisement au cours d’une rencontre de sensibilisation qui s’est tenu le 21 mars à la délégation local de la chambre de commerce et
d’industrie de Gagnoa. A cette occasion, M. Samassi Adama le responsable des sociétés coopératives de la dite région a fait savoir que la crise que traverse la filière n’est pas due au gouvernement .

Il a indiqué que l’Etat fait des efforts pour résoudre le problème « Faites confiance au président Alassane Ouattara et au conseil café cacao. Soyez patients car le gouvernement est à pied d’œuvre pour trouver des solutions à cette crise », a soutenu l’intervenant qui a demandé aux producteurs de refuser de brader leurs fèves de cacao aux pisteurs véreux « sachez que tous ceux qui vendront leurs produits en dessous de 1100 Fcfa seront sanctionné et jeté en prison ».

Le responsable des sociétés coopératives du Goh a été appuyé dans ses dires par M. Fofana Abdoul Karim, le président du syndicat des coopératives de la sous-préfecture de Diegonefla « le conseil travail pour que nous sortions le plus vite de cette crise .Une solution sera trouvé d’ici la fin de la semaine » , a-t-il lancé à l’endroit des nombreux producteurs qui ont effectué le déplacement.

Les producteurs ont manifesté leurs colères au cours de cette réunion, ils ont souhaité que non seulement leur produit soit acheté à 1100 FCFA bord champ comme institué par l’Etat .Mais que leur cacao soit aussi écoulé convenablement « On meurt de faim, nos enfants sont pour la plupart à la maison. Il y’a certains de nos collègues qui ont du mal à joindre les deux bouts à cause de cette situation. On n’arrive plus à vivre dignement depuis novembre », ont t’ils expliqué. Ceux-ci ont par ailleurs noté que des camions de cacao sont bloqués dans des grandes centrales d’achat du Goh à cause de la crise de la filière cacao.

De son côté le Conseil Café Cacao a annoncé en début de semaine à travers un communiqué la baisse du coût du cacao au cours de la campagne intermédiaire. Selon ledit communiqué, une augmentation du volume de la production du cacao tant en Côte d’Ivoire qu’au Ghana, a amené à une baisse considérable du prix mondial à Londres. « En octobre, le prix à Londres était de 1700 FCFA, mais aujourd’hui, il est à 1200 FCFA. Cette situation fera que le prix au producteur de la campagne intermédiaire va aussi diminuer », prévient la direction générale du Conseil café-cacao, laissant toutefois la latitude au gouvernement de fixer ce prix lors d’un conseil des ministres dans les jours qui suivent.

Henri cedric (correspondant)

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com