Tiémé/ Debut timide de la traite de l’anarcade

3 mars 2017

Tiémé, 03 mars (agrici.net) – Un faible engouement autour de la campagne de commercialisation de la noix de cajou est constaté à Tiémé, un peu plus d’une semaine après son ouverture par rapport aux précédentes campagnes.

Des magasins de stockage des produits avant leur embarcation vers les différents ports sont toujours fermés, car les « grands » acheteurs, qui sont les propriétaires de ces magasins, n’ont pas encore fait leur retour, créant une inquiétude au niveau des pisteurs qui attendent de la liquidité nécessaire pour entamer la campagne.

Contrairement aux précédentes campagnes où toutes les voies qui mènent aux différents villages étaient prises par les pisteurs, attendant les producteurs, cette année, aucun pisteur n’est visible sur les routes menant dans les champs et quelques magasins sont ouverts pour l’achat de la noix de cajou au prix du kilogramme de 440 FCFA d’ailleurs respecté par les acheteurs de la commune, note-t-on.

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com