Déclaration du Gouvernement sur la commercialisation du cacao

22 février 2017

(Ministère) Sur présentation du Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, le Conseil des Ministres du 22 février 2017 a entendu une Communication relative aux ralentissements constatés dans le processus de commercialisation de la campagne cacao 2016/2017.

Il résulte de cette présentation que la situation actuelle est essentiellement due aux défauts d’exécution de certains contrats et à la sous-évaluation de la production sur la campagne principale, le tout pour un volume cumulé d’environ 350.000 tonnes.

Après avoir pris la pleine mesure des conséquences qui pourraient découler de cette situation, le Gouvernement tient à rassurer le marché du cacao qu’il reste très attentif aux difficultés de la filière et met tout en œuvre pour un retour à la normalisation.

Dans ce cadre, les mesures suivantes ont été prises :

• les contrats en défaut et l’excédent de production par rapport aux prévisions ont été totalement vendus et les soutiens correspondants sont entièrement couverts par le Fonds de Réserve et les excédents de stabilisation ;

• le paiement accéléré par le Conseil du Café-Cacao des soutiens ;

• le renforcement immédiat de la lutte contre la spéculation, en limitant et contrôlant les déblocages directs dans la messagerie ;

• l’accélération des déchargements en zone portuaire par le Conseil du Café-Cacao en liaison avec les opérateurs concernés ;

• le renforcement des conditions d’agréments des exportateurs ;

• la mise en place d’un comité interministériel présidé par le Premier Ministre en vue d’accélérer le processus de retour à la normalisation et de procéder à un audit du système de commercialisation du Conseil du Café-Cacao.

Le Gouvernement tient à rassurer les opérateurs que les engagements pris à travers le système de commercialisation seront entièrement respectés, et les invite de ce fait à participer de manière active aux ventes dans la messagerie.
Enfin, le Gouvernement, conscient des difficultés que cette situation cause à nos planteurs, ne ménagera aucun effort pour la sauvegarde de leurs intérêts.

Fait à Abidjan, le 22 février 2017

Pour le Gouvernement
Le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural

Mamadou SANGAFOWA COULIBALY

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com