le CCC demandera un remboursement de la part des opérateurs locaux en défaut de paiement

8 février 2017

08 Fév. (Agence Ecofin) – En Côte d’Ivoire, le Conseil du Café-Cacao (CCC) réclamera une compensation financière pour le manque à gagner engendré par le défaut de paiement des contrats d’exportation de cacao de la part des opérateurs locaux. Ce paiement, s’il n’est pas réalisé, pourrait conduire le CCC à suspendre les droits d’exportation des opérateurs concernés après les enchères électroniques réalisées pour la vente par anticipation du cacao.

Cette décision du CCC s’explique par le fait que l’autorité de régulation devra assumer les conséquences de la défaillance des exportateurs. En effet, le défaut de paiement des exportateurs oblige le CCC à vendre les contrats d’exportation de cacao à un prix bas sur un marché international marqué par une baisse de 30% des cours de l’or brun depuis juillet 2016. Cette perte, si elle n’est pas assumée par les exportateurs, pourrait donc conduire le CCC à se tourner vers le Fonds de réserve du Cacao afin de limiter les risques concernant sa trésorerie.

Mais, si pour le CCC, le remboursement du manque à gagner est justifié, pour les exportateurs, il pourrait apparaître comme infondé. De nombreux acteurs se dédouanent en effet de leur responsabilité dans ce défaut de paiement et pointent du doigt la hausse des prix au producteur à 1100 FCFA/ kg pour la campagne 2016/2017 décidée par l’exécutif ivoirien. Cette hausse surprise a mis les exportateurs dans l’incapacité d’honorer leurs contrats. Cette incapacité des exportateurs a été aggravée par le refus des banques d’augmenter leur ligne de crédit de 10 à12% pour leur permettre de faire face à leurs obligations.

Le défaut de paiement des exportateurs est le premier du genre enregistré depuis que la nation éburnéenne a commencé à réaliser des ventes par anticipation de sa récolte de cacao en 2012. Il apparaît comme un signe des difficultés auxquelles sont confrontées les autorités ivoiriennes qui doivent s’assurer d’offrir des prix attractifs aux producteurs, tout en garantissant une présence (même minoritaire) d’acteurs locaux sur le segment de l’exportation.

Espoir Olodo

Comments

comments

Newsletter Powered By : XYZScripts.com