Côte d’Ivoire / Les ventes groupées, la panacée aux problèmes financiers des producteurs de noix de cajou (Délégué régional du CCA)

3 février 2017

Séguéla, 03 fév (AGRICI.NET) – Les ventes groupées seraient la solution aux difficultés pécuniaires des producteurs de noix de cajou dans l’ensemble et plus particulièrement ceux de Séguéla (Nord-ouest, région du Worodougou), a estimé le délégué régional du Conseil du coton et de l’anacarde (CCA), Koné Issouf, au cours d’une rencontre tenue à la sous-préfecture et visant à préparer la campagne agricole 2017.

« Les ventes groupées, c’est le seul moyen pour vous d’avoir plus d’argent et d’être autonomes financièrement », a-t-il déclaré mardi aux membres des comités villageois à qui il a conseillé d’épargner pour pouvoir subvenir à leurs besoins en période de disette.

Poursuivant, le délégué régional du CCA a révélé que les villages ayant adopté ce mode de commercialisation ont pu écouler leurs récoltes au-delà du prix plancher fixé officiellement. Les ventes groupées consistent pour les producteurs à rassembler, sous la houlette du comité villageois, leurs productions pour ne les vendre qu’un seul jour, généralement celui du marché, en un seul endroit désigné de commun accord, précise-t-on.

Pour M. Koné Issouf, ces ventes ont deux principaux avantages, en l’occurrence un gain financier plus consistant et une meilleure qualité des noix qui sont « bien triées et bien séchées » avant d’être envoyées sur la place publique.

« Cette année, faites l’expérience et vous verrez la différence avec la vente individuelle », a-t-il exhorté, avec enthousiasme, les producteurs à qui il a aussi demandé de ne pas brader leurs récoltes alors que la campagne n’est pas encore ouverte. La délégation régionale du CCA de Séguéla couvre les régions administratives du Haut-Sassandra et du Worodougou, note-t-on.
(AGRICI.NET)

Comments

comments

,
Newsletter Powered By : XYZScripts.com